fpubmn01

Corpus:
CORALROM (O)
Filename:
fpubmn01
Contact:
Cresti, Moneglia
Abstract:
Présentation des oeuvres de Jean Luc Paran exposées à l'hôtel de Grimoire à Fontenay-le-comte. Corpus lié à fpubmn02.
Recording date:
00/10/2001
Recording duration:
00:05:48
Signal type:
audio
Sound quality:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Annotation tiers:
Annotation automatique
Identifier:
JUL, AME
Age:
21-60, 21-60
Gender:
F, F
Profession:
guide touristique, étudiant
Level of education:
études supérieures, études supérieures
Birthplace:
France, Pays de la Loire, Fontenay-le-Comte, France, Poitou-Charentes, Poitiers
Annotation status:
automatique
Type:
présentation publique
Sector:
professionnel
Modality:
oral
Number of speakers:
2
Channel:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/coralrom/fpubmn01.html
Text:
voilà alors on va aller voir une première oeuvre donc qui est une oeuvre de Jean-Luc Paran qui est installée dans une dans un hôtel particulier du seizième siècle à peu près où il y a eu pas mal de restaurations et on va voir qu' il a fait vraiment un travail euh in situ mh mh c' est à Fontenay une là vraiment un travail qui est enfin parfois il y a des artistes qui font leur oeuvre chez eux et qui ramènent leur oeuvre à Fontenay le Comte qui les installent ça va plus ou moins bien Jean-Luc Paran il avait vraiment fait un travail qui était exprès pour cette maison ça partira pas ailleurs c' est une oeuvre du FRAC le Fond Régional d' Art Contemporain donc elle appartient pas la ville mais euh q-~ elle est tellement bien intégrée ici qu' elle a pas lieu de partir dans une autre ville donc elle reste là pour l' instant ça fait deux ans qu' elle est installée euh à l' Hôtel de Grimoire alors on va voir que c' est sur plusieurs étages de la cave au euh pratiquement av-~ ouais avant dernier étage de la maison qui est une maison qui est vraiment très importante en volume alors la première pièce euh donc euh avec les oiseaux voilà et on voit toutes ces les grandes vitrines euh alors c' est pas euh c' est pas Jean-Luc Paran qui les a installées pour ceux qui connaissent un peu Jean-Luc Paran on sait pourtant qu' il travaille beaucoup avec des animaux empaillés mh mh euh donc il était assez ravi de de travailler avec ces oiseaux-là mais en fin de compte ce sont des oiseaux qui appartenaient à un particulier qui s' appelait monsieur Guérin qui était professeur et euh fou d' oiseaux alors voilà il s' est fait cette collection ornithologique et euh à sa mort je crois il a léguée à la ville de Fontenay qui l' a installée dans cet Hôtel de Grimoire le problème c' était que les gens euh avaient un peu enfin ouais c' était pas toujours ouvert au public disons que c' était seulement dans les grandes occasions les journées du patrimoine et caetera et du coup le maire était un petit peu déçu mh mh c' est vrai que c' était un peu embêtant d' avoir une si belle collection pas mise en valeur donc quand ils ont lancé le parcours d' art contemporain il a demandé à la commissaire d' exposition Martine Buissard euh quel artiste serait d' accord pour travailler avec des animaux empaillés en l' occurrence des oiseaux évidemment on a pensé tout de suite à Jean-Luc Paran qui travaille essentiellement avec les boules des poèmes et les oiseaux enfin des animaux empaillés alors là on voit que euh il a installé ça dans cette pièce en créant une idée de euh enfin comme si les oiseaux s' en allaient comme si les boules étaient en train de chasser les oiseaux bien qu' au début alors je dois quand même l' expliquer mh là l' oeuvre est assez réduite puisqu' elle est dans une seule pièce et au départ tout l' escalier euh qu' on vient d' emprunter en fin de compte les boules et les oiseaux descendaient tout l' escalier pour se retrouver pratiquement à la porte d' entrée ou porte de sortie selon le sens où on arrive ou on sort et puis c' était un peu dangereux c' est vrai que je l' explique tout le temps mais euh il y a toujours des des petits marmots qui viennent faire les visites et puis du coup euh si on touche la moindre boule euh tout se cassait la figure donc on a demandé ça resté un petit p un an quand même comme ça et puis au bout d' un an euh puisque l' oeuvre restait sur place on l' a réduit à une pièce mais on a quand même cette idée de mouvement parce que ça forme un triangle et euh évidemment le triangle c' est une forme dynamique et ça donne cette impression comme ça c' est vrai que aucune boule ne bouge et les oiseaux encore moins étant donné qu' ils sont empaillés mais il y a quand même cette idée de mouvement qui est très importante euh dans l' oeuvre de Jean-Luc Paran on va le voir assez souvent euh oui d' une façon générale à part dans la cave mais d' une façon générale dans toutes les pièces à part la cave il y a cette idée de mouvement de fuite des boules euh de fuite des éléments comme ça parce que lui son travail alors son thème même si c' est un petit peu compliqué à expliquer son thème c' est le roulement le m-~ le mouvement pour lui le plus important cet ce roulement la forme la plus importante c' est la forme ronde et caetera puisque pour lui tout vient de la boule forme sphérique voilà tout vient de la boule et tout retourne à la boule donc c' est pour ça hein à la fin de la visite on a parfois l' impression que Jean-Luc Paran il est un petit peu fou qu' il fait vraiment que ça mais c' est le euh c' est le but du jeu hein c' est ce qu' il veut c' est à ça qu' il veut nous faire penser en tout le temps tout le temps tout le temps ces formes ces petites boules qui tournent alors on va voir que euh il les a faits aussi en différents matériaux ces boules ici euh enfin je sais pas peut-être que je je m' avance un peu mais je j' ai l' impression que les boules la ma-~ le matériau utilisé pour les boules sont toujours en rapport avec la pièce dans laquelle ils sont installés ici on a l' impression d' en-~ dans une vieille école même si notre génération n' a pas connu mais on a vu ça dans les films euh les vieux planchers c' est vrai que le poêle qui est très bien intégré au milieu de l' installation euh voilà le poêle les vieux bureaux euh en l' occurrence les an-~ les vieilles vitrines avec les animaux à l' intérieur mais tout est d' origine tout est d' origine le poêle oui tout était comme ça voilà il a rien touché hein même si le poêle on me dit régulièrement que c' est lui qui l' a mis non non non le poêle était là avant en plein milieu de la pièce comme ça donc il a intégré ces et ici il a utilisé un matériau qui est un petit peu spécial puisque si on s' approche on voit que c' est euh c' est du papier mais pas n' importe quel papier puisque son euh je vous l' ai dit qu' il était poète il écrit de nombreux recueils de poèmes en l' occurrence là il a déchiré ces pages voilà et il a créé ces boules avec voilà oui c' est une sorte d' autodestruction quand même non ouais mais il les remet en valeur puisque pour lui la forme la plus importante c' est la boule alors si ses bouquins deviennent des formes euh sphériques ça veut dire que ça prend encore plus de valeur tout compte fait ouais c' est pas de l' autodestruction c' est euh au contraire euh le mettre en valeur je trouve enfin c' est ce que euh voilà à mon avis si on suit son oui oui c' est son message oui oui en fin de compte oui c' est logique voilà alors je fais une petite euh je retourne un petit peu en arrière pour expliquer alors à part les matériaux qui sont liés à la pièce enfin généralement on va voir aussi que pour lui donc je vous l' ai dit hein la forme la plus importante c' est la forme ronde mais je voulais quand même expliquer qu' il a pas commencé sa carrière en faisant des formes rondes ça serait un peu bizarre hein de commencer comme ça au début Jean-Luc Paran a fait des formes euh tout à fait classiques des choses figuratives des personnages et caetera et au fur et f~ fur et à mesure que les années passaient plus ça allait plus ces formes devenaient justement s' aplatissaient mais on connaît ça nous aussi hein pour ceux qui ont essayé de faire de la sculpture un jour si on s' énerve euh qu' on essaye de faire un personnage et si on s' énerve très souvent ça finit en boule voilà Jean-Luc Paran au fur et à mesure ses boules se sont enfin ses formes se sont aplaties comme ça écrasées pour devenir une boule donc c' est ces voilà alors il f-~ il parle souvent de euh de tous les éléments très importants pour lui qui sont ronds tout ce qui crée la vie est rond pour lui alors euh quand il y a les enfants je leur demande de m' en citer euh régulièrement le soleil la terre le ventre de la femme enceinte mh mh mh euh le le la tête hein dans le corps humain qui est euh l' endroit le plus important qui dirige le reste du corps et plein de choses comme ça