fr03-3_2005_07_04

Corpus:
TUFS (O)
Nom de fichier:
fr03-3_2005_07_04
Contact:
Kawaguchi
Résumé:
les activités de vice-président étudiant de l'université
Date d'enregistrement:
04/07/2005
Durée d'enregistrement:
00:27:50
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
L1, L2, L3, L4, L5, L6
Âge:
21-60, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu
Sexe:
M, M, F, M, M, M
Profession:
étudiant, étudiant, étudiant, étudiant, étudiant, étudiant
Niveau d'études:
études supérieures, études supérieures, études supérieures, études supérieures, études supérieures, études supérieures
Lieu de naissance:
France, PACA, Marseille, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
scolaire
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2+
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/tufs/fr03-3_2005_07_04.html
Texte:
c' est pas grave donc je disais en fait-ce qu' il y a pas eu un à un moment donné un un besoin de de dire ce qu' était un syndicat étudiant avant de faire choisir entre les divers syndicats enfin il y a ah c' est vrai que ça pourrait être être intéressant en tout c-~ bon ici on en a qu' un seul qui est représenté de syndicat euh on a uniquement il y a que l' UNEF ouais sur l' université il y a que l' UNEF d' accord euh après il y a en gros là euh la liste dont moi je suis issu était une liste indépendante euh composée de gens qui dans les associations étudiantes de l' université donc sans étiquette sans rattachement particulier euh bon mh mh vraiment indépendants et et plutôt soucieux du des problèmes locaux de l' université que que de s' inscrire vraiment dans une dynamique nationale pour deux raisons déjà parce qu' on n' en a pas les moyens et qu' on voyait plus une priorité dans ce qu' il se passait vraiment euh dans notre université quoi tout simplement c' est vrai que l' UNEF a cet intérêt et cette ampleur supérieure du fait que c' est un syndicat qui enfin syndicat une association étudiante parce que c' est pas un syndicat euh représentée euh nationalement d' accord mh mh c' est pas possible représentée euh nationalement et présent dans toutes les universités donc c' est vrai qu' en cela ils ont un impact qui est euh qui est plus important et donc pas forcément non plus les mêmes les mêmes visées mh donc ce qu' ils vont défendre dans un conseil ça va pas être la même chose que ben ça va être un langage qui va être plus national justement donc ils vont essayer de faire advenir des choses ou autre dans l' université qui sont peut-être pas toujours les problèmes qu' on ressent le plus localement finalement aussi parce qu' ils ont un discours qui est euh qui est le leur et qui est ce qu' il est c' et pas le problème mais bon faut qu' ils le fassent entendre partout tout simplement d' accord mh d' accord après euh c' est vrai que par exemple les mutuelles étudiantes euh là NNAAMMEE qui s' occupe de l' accueil de l' université explique aux gens que en devenant étudiant selon bon leurs conditions et caetera ils doivent choisir une sécurité sociale étudiante et là cette année vu que c' est lui le premier accueil on peut dire aux étudiants voilà vous avez la MEP la L M D E ce sont des deux sécurités sociales étudiantes mh mh euh elles ont très très peu de différences entre elles donc après allez les voir et choisissez mais euh la seule obligation que vous avez c' est de prendre une sécurité sociale étudiante ce qui évite les discours qui dérapaient comme l' année dernière tout bonnement parce que la plupart des vacataires étaient payés euh au rendement mh mh ouais à la commission ouais ouais et que bon je peux comprendre aussi qu' on ait besoin de faire du fric par moment et que la mutuelle devenait largement aussi obligatoire que la sécurité sociale quoi mh mais il y a pas de enfin de soit d' organisme soit par exemple site internet de l' université qui euh qui dit justement enfin qui fait des qui dit euh dans sa page d' accueil ou qui a un lien pour dire voilà toutes les enfin toute cette information-là quoi alors bon on essaie de faire un peu de pub si sur le site internet de ce guichet d' accueil unique mais c' est vrai que pour l' instant on n' a pas vraiment euh pu euh dégrossir quoi mh euh c' est vrai que c' était bon faut pas se leurrer monter un service comme ça c' est énormément de travail ouvrir un guichet d' accueil c' est pareil c' est très très dur surtout pour une première année parce que les extérieurs e ne connaissent pas ne savent pas ce que ça peut donner mh mh donc par exemple là on a eu la mairie on a eu beaucoup de mal à les avoir euh on a eu le CROUS pourtant bon le CROUS et les universités on pourrait penser qu' il y a un rapport assez logique assez direct ouais euh bon on a finalement réussi à avoir donc les deux personnes qui sont là sont des élus étudiants mais qui sont à l' UNEF et qui sont au C A du CROUS donc là qui sont payés par le CROUS en tant que vacataires pour faire de l' information sur le CROUS donc c' est bien mais euh par exemple la CAF on aurait bien voulu avoir la CAF pour faire du renseignement sur les logements ce qui paraît logique aussi en gros le but c' était d' avoir tous les acteurs qui pouvaient toucher à la vie d' un étudiant qui s' installe ou qui arrive mais c' est très dur de monter un système comme ça donc c' est vrai que là où on pêche c' est que c' est une première année et que toute la logistique derrière est très lourde parce qu' on la tient à deux entre guillemets donc la dame que tu as vue il y a un instant et moi donc c' est vrai qu' on peut pas tout faire quoi mh d' accord mh ben oui ouais ouais mh mh oui oui mh mais la dame est personnel de l' université non d' accord tout à fait elle est euh responsable administratif d' une U F R et c' est une dame qui a un cursus dans la maison assez important avant elle était responsable de la division de l' étudiant donc elle connaît bien peu tous les tous les aspects des problèmes d' accord d' accord donc elle a pris ça en plus à sa charge en fait d' accord tout à fait en plus de sa charge qui est déjà une charge à temps plein bien sûr elle a pris ça oui oui aussi parce que elle était intéressée pour le faire qu' elle en avait déjà une expérience assez globale de l' université d' accord ouais ouais comme quoi il y a des gens qui sont pas intéréssés par ah non non pas du tout par autre chose que par le le bien-être étudiant à l' université il y a des il y a des gens qui sont vraiment euh d' une dévotion et d' une motivation euh assez importante mais c' est vrai que c' est un peu du tout l' un ou tout l' autre mh ouais ouais ils sont peut-être un peu bridés aussi parfois si aussi aussi et puis euh il faut être il faut être clair quoi il y a une il y a une synergie euh qui est pas toujours par les tâches bonsoir excusez-moi on nous a dit qu' on pouvait ce sera ouvert demain matin à huit heures ouais ouais pas de à huit heures ben ouais on se débrouillera non mais sinon le dépose au local de sécurité en haut c' est euh pour pour la ben sinon ce soir ouais on met au local de sécurité et demain je m' arrangerai avec les gardiens qu' ils aient une clé comme ça vous foutez tout ici ça les encombre pas et ils vous ouvrent eux le matin en arrivant d' accord d' accord c' est très gentil merci de rien donc est-ce que je disais ah oui que il il est certain que des fois les les personnels de l' université euh j' imagine qu' au bout de trente ans à faire la même tâche tous les jours à pas forcément avoir une reconnaissance de leur travail de leur implication mh euh et puis de de voir un peu ce contexte universitaire parce que l' université française est un peu en crise quand même globalement il faut pas se le cacher ben bien sûr oui oui oui c' est clair qu' il y a une crise d' objectif ça rompt exactement enfin l' objectif a complètement changé par rapport à il y a vingt ans la la formation des étudiants enfin à la base c' était plutôt pour être clairement clairement professeur des écoles ou ou personnel de l' université enfin enseignant et finalement c' est plus du tout l' objectif actuel quoi mh ouais oui donc finalement c' est vrai qu' il y a gens qui sont pas qui sont pas motivés qui ont pas envie et c' est compréhensible quoi ils sont tout à fait ouais tout à fait donc c' est un peu tout l' un ou tout l' autre c' est ou les gens euh bon ben feront la routine du quotidien feront leur travail mais vont pas vont pas essayer de de faire plus ou ou de de de réfléchir eux-mêmes aux tâches qu' ils accomplissent pour les pour les améliorer ou les modifier ouais mais comme partout enfin d' un autre côté c' est toujours pareil que tout le monde n' est pas mh ils vont faire ce qu' on leur demande à côté de ça il y a des gens qui sont hyper motivés et euh qui accomplissent un travail soit des personnels ou des profs qui sont toujours dans les conseils aussi qui ont pas y être qui sont là le à huit heures le matin euh jusqu' à dix heures du soir le dimanche ils sont là aussi euh mh dont dont enfin l' université c' est leur vie quoi en gros mh mais c' est vrai qu' il faut quand même le personnel forcément on va dire administratif de l' université a assez mauvaise presse je trouve c' est-à-dire que enfin c' est toujours pareil comme tout service public en fait il y a l' usager enfin il y a l' étudiant et et le personnel le médiateur entre la l' institution et et l' étudiant et finalement c' est vrai que au bout de je sais pas euh du quatre cent cinqante-huitième étudiant qu' ils ont vu dans la journée sur les quatre cent cinquante-huit il y en avait cent qui étaient qui avaient des problèmes et qui ont plus ou moins gueulé dessus et caetera donc évidemment souvent au bout d' un moment les les les personnels administratifs sont réputés pour envoyer euh chier sérieusement euh les étudiants mais à à une certaine heure de la journée je pense mh bien sûr mh mh ben ouais ouais ben oui oui ben c' est euh c' est vrai que c' est pas facile hein euh euh dans les deux cas ni de se faire envoyer chier euh ni toute la journée de recevoir des des étudiants euh qui ont tous des problèmes bon mh exactement ouais mh euh après il y a aussi je pense une part de de parasitage dans les secrétariats et notamment du fait de ce que je te disais tout à l' heure c' est qu' il y a personne qui peut dire dans l' université à l-~ heure actuelle bon maintenant le bureau de la vie étudiante devrait pallier ce manque mh mh euh où trouver quelle information donc en gros ils arrivent ils vont faire cinquante portes différentes à chaque fois la personne sait pas trop donc la renvoie ailleurs et ça devient Astérix et Obélix et les douze travaux quoi exacte-~ ah oui oui mh mh c' est ça ouais c' est exactement l' image qu' on a dans la tête c' est c' est vrai mais c' est vraiment ça par moments donc l' étudiant a les glandes c' est logique et la secrétaire qui à qui on pose des questions à laquelle elle peut pas répondre ou ben ça finit par la gonfler aussi et puis ça emcombre les secrétariats et ça leur enlève du temps et de la bonne humeur pour s' occuper des gens dont elles ont vraiment à s' occuper mh mh exactement ouais donc il y a un problème de et je pense que dans la dans l' université bon c' est vrai que je fais des études de com donc ça me permet peut-être aussi de plus cerner ces problèmes là de les avoir étudiés peut-être plus d' un point de vue théorique de de centralisation de l' information euh d' usage des TICE enfin c' est c' est complexe à la rentrée on va avoir un E N T environnement numérique de travail mh mh mh mh mh mh euh qui va mon avis peut-être si aussi il y a une politique de formation des personnels d' accompagnement au départ permettre une meilleure centralisation c' est-à-dire que chaque jour on pourra envoyer une information sans passer par des systèmes à l' heure actuelle pour faire une information sur le site internet de l' université il faut passer quinze coups de téléphone et c' est très compliqué donc bon mh euh soucieux de de ça euh l' équipe présidentielle a mis euh a mis en place un service qui s' appelle la D S 2I peut-être que tu auras tu seras confronté à ça dans ton dans ton étude qui en gros centralise tout ce qui est alors ça va des multimédias à la maintenance faire une infoline s' occuper du site internet la communication et qui va vraiment chapeauter tout ça pour simplifier les systèmes et avoir une meilleure communication une meilleure information vis-à-vis des étudiants des et aussi et ça moi ça me paraît vraiment important et c' est aussi là où le B V E peut-être peut jouer un rôle c' est casser le le schéma traditionnel de j' ai une information je la balance quoi et puis est-ce que l' étudiant l' a reçue est-ce que c' est le bon étudiant qui l' a reçue est-ce que on a utilisé le bon canal personne le sait parce que c' est pas une c' est pas de la communication je pense est de l' information donc il y a jamais aucun retour bon j' espère que ici on pourra avoir un retour un peu de ce qui vient d' en haut et puis faire remonter aussi ce qui vient des étudiants mh mh mh mh mh mh et il y a pas de volonté de de faire l' information en ligne justement de de voilà même tracer ce si justement cet E N T va offrir aux étudiants d' avoir a priori à terme chacun un espace personnel de stockage une boîte mail euh sur l' université ah d' accord mh mh euh éventuellement la possibilité de faire des pages perso et euh bon ben je vais je suis en train de voir pour me faire un site pour le bureau de la vie étudiante qui devrait aussi euh mettre en place des forums des forums dédiés à différents différents aspects de la vie étudiante et ça euh allant de la vie des conseils pourquoi pas ça me paraîtrait important quand même que les élus étudiants puissent dire ben voilà ce qui se passe dans les conseils actuellement on est en train de voter ça ou ça euh nous notre position c' est ça mais on se rend compte des fois que la position des élus étudiants c' est pas la même que celle des étudiants qu' ils défendent donc pouvoir avoir un débat démocratique mh ça serait ça serait ouais ça serait parfait ouais mh mh bien sûr ouais ouais exactement euh ou au moins une idée de ce qu' on défend euh ce serait bon un début du forum et ça pourrait aussi être l' occasion de pour une association ou pour un particulier de balancer ben voilà moi j' ai organisé ça je fais tel truc et ça me paraît important aussi mh donc euh c' est des choses à mettre en place quoi voilà d' accord mais est-ce que finalement en fait c' est pas la dématérialisation de l' université quelque part tu veux dire par l' usage des nouvelles technologies l' usage des nouvelles technologies ouais enfin que ce soit pour les cours en ligne j' imagine qu' il va il va y en avoir de plus en plus ouais la web T V aussi c' est c' est un projet euh je suis pas sûr ça dépend comment c' est utilisé mais je suis pas sûr que ce soit une une dématérialisation euh il y a un truc dont qu' on peut pas laisser passer c' est que les sites internet de l' université par exemple on est en train de le revoir parce que il y a beaucoup de choses à dire mh euh c' est une boîte extérieure qui l' a fait on l' a pas fait en interne donc pour des raisons euh X Y d' accord euh donc on a eu un produit clé en main qui était pas forcément adapté euh à ce dont on avait besoin euh qui était très dur à utiliser pour les personnels parce que tout le monde maîtrise pas le flash mh d' accord mh mh donc aller faire une programmation sur le site pour dire que le bureau sera fermé tel jour je te laisse imaginer ce que ça peut donner et s' il faut passer par un par un webmaster à chaque fois qu' on a un truc à faire le pauvre gars il s' en sort pas quoi c' est clair ah oui mais ça a pas trop d' intérêt quoi donc c' est c' est inefficace mh mh donc là le site est en train d' être revu corrigé son ergonomie va être reprise il y a un comité éditorial et de pilotage du site qui a été mis en place notamment sous l' égide de la D S 2I dont je te parlais tout à l' heure et qui devrait justement permettre aussi d' avoir un peu un meilleur aspect mais c' est obligatoire parce qu' on a là euh vu que c' est une période de fin d' année où les gens commencent à regarder un peu les universités d' accord mh mh euh il y a pas très longtemps on avait du cinquante mille pages consultées dans la semaine euh jusqu' à neuf mille connexions par jour d' accord donc ça montre bien que ça devient une vitrine de l' université euh en ligne et qu' on peut pas la négliger vraiment pas mh mh mh mh mais il faudrait peut-être prendre l' exemple sur des d' autres universités qui ont peut-être mieux géré leurs c' est ce qu' on fait ouais bien sûr euh là l' E N T euh c' est déjà en place dans différentes universités comme à Lyon 2 par exemple où ça marche très bien où ça vit et euh et c' est vraiment un vecteur d' information important mais c' est un moyen d' information euh qui même si il est extra-universitaire mh mh euh bénéficie à l' intra-universitaire parce que si on fait de l' information sur le fait qu' il y ait un colloque que il y ait une association qui fait ça euh que on peut offrir tel cours enfin bon mh mh euh tout ça les étudiants le savent et pour moi c' est un des moyens euh à surajouter au bureau de la vie étudiante et caetera de donner une synergie et de faire que l' université soit plus aux yeux des étudiants parce que moi j' ai fait une enquête par rapport au B V E pour le monter mh mh et l' enquête montrait clairement que les étudiants considèrent l' université comme un lieu de cours et c' est tout c' est vrai que c' est pas un lieu de vie oui oui non je suis assez d' accord il faut pas c' est pas perçu mh voilà et pas du tout comme un lieu de vie alors que ça pourrait l' être finalement donc c' est c' est un peu c' est un peu dommage que ce soit comme ça et euh et bon mon but c' est affiché c' était vraiment ça bon d' accord j' avais un but politique en devenant élu mais le but c' était vraiment de de faire que l' université puisse devenir un lieu de vie mais un lieu culturel et pas juste un lieu où voilà on prend un café en sortant des cours ça peut être ça aussi mh mh mais que ce soit plus que ça parce que pour moi l' université ça doit pas rester uniquement un lieu d' enseignement quoi mais c' est aussi peut-être un problème de plu-~ plutôt financier quoi Aix est une ville assez assez chère donc j' imagine qu' il y a mh il y a pas forcément beaucoup d' aixois finalement ici donc c' est vrai que quand on vient de Marseille par exemple la première chose qu' on a envie de faire c' est de retourner je sais pas quatre heures cinq heures de retourner chez soi d' aller faire la queue pour le le car et caetera ouais ouais mais bon si enfin tu savais que à sept heures il y a un truc super intéressant à la fac tu resterais peut-être si ç~ ça touche tes centres d' intérêts euh et puis mh il fau-~ faudrait faudrait faudrait faudrait en débattre enfin faudrait voir justement faire une ben de toute façon ça va être le test hein on verra bien a priori les universités qui sont qui sont équipées d' un B V E qui fonctionne bien euh ont eu enfin ont une une vie étudiante qui est très développée mh tu prends Grenoble par exemple bon après ils ont des conditions géographiques complètement différentes d' accord différentes bien sûr oui euh ils ont un camping euh un camping un campus un campus un camping ça serait sympa aussi ça serait sympa aussi ouais ils ont un campus qui est gigantesque très bien desservi euh ils ont enfin eux c' est pas B V E c' est aile espace vie étudiante mais ça fait huit cents mètres carré quoi et dedans il y a la cafétaria il y a des permanences de tous les services extérieurs et ils ont aussi une une excellente un excellent dialogue avec les mai-~ la mairie de Grenoble la région euh et caetera et ça aussi c' est important euh d' in~ d' inscrire l' université les étudiants dans leur ville dans leur région euh bon après bien sûr que s' ils s' investissent là-dedans c' est parce qu' il y a un souci d' économie pour les régions mh d' accord euh si les étudiants se disent je suis bien à Grenoble puis qu' il s' installent et que ce sont des gens qui ont un bon niveau d' études ben économiquement c' est intéressant mh forcément mais si ça peut améliorer la vie étudiante bon c' est c' est donnant donnant aussi quelque part quoi bien sûr ouais et sur les par rapport aux débouchés en fait je me disais qu' on était pas enfin justement on en on en revient aux objectifs de l' université les débouchés ça rejoint peu ça je trouve qu' on est pas suffisamment informé au départ de de savoir les implications enfin on va dire le l' idée reçue c' est de dire au plus tu fais d' études au mieux tu t' en sortiras et caetera mais c' est plus du tout le cas c' est-à-dire que quelqu' un qui sera qui aura peu de qualification va dire jusqu' au bac voire bac plus deux mh mh tout à fait ouais mh mh il il sera plus polyvalent déjà que quelqu' un qui s' est spécialisé en doctorat voilà bien sûr quelqu' un qui a un B T S comparé à quelqu' un qui a un DEUG de philo euh exactement c' est c' est vraiment des choses totalement différentes et du coup je sais pas il y a un peu cette impression-là de dire quoi qu~ qu' on fasse comme études bien sûr mh mh c' est c' est bien d' en faire pour les enfin c' est bien d' en faire dans l' absolu mais pour les déb- voilà pour les débouchés euh professionnels c' est une autre problématique c' est-à-dire que pour la culture personnelle je suis tout à fait d' accord mais je pense qu' il faut tenir informé les les étudiants ouais typiquement ceux qui s' inscrivent en psycho par exemple faut savoir qu' il y a trente pourcent euh trente à quarante pourcent de de gens qui passent enfin après faut voir les débouchés à la fin euh une fois qu' on a passé la première et la deuxième année et plus pour les débouchés mh c' est très bien ouais le tout c' est de savoir ce qu' on va en faire ouais oui faut savoir que en master un on est pas c' est pas dit qu' on passe en master deux qu' on puisse devenir psychologue et caetera c' est ça et en plus faut savoir ce qu' on peut faire avec un master un ou master deux de psycho faudrait faire je sais pas il y a pas assez de traçabilité je trouve au niveau des étudiants savoir si celui qui sort de master un de psycho euh qu' est-ce qu' il devient parce que moi la plupart de mes copains enfin ils font absolument pas ce pour quoi ils qui enfin ce qu' ils ont fait à la fac tout à fait ouais mh oui le but un des buts affichés du L M D c' est de mettre en place qu' on appelle des directeurs d' études mh euh qui en début d' année euh bon pas tout seul hein parce qu' il y a des filières où ça serait complètement ingérable genre la psycho euh bon s' ils ont neuf cents étudiants et que le gars il doit voir les neuf cents étudiants euh bon mais qu' il y ait une équipe pédagogique dans chaque département qui justement prenne l' étudiant et construise avec lui un peu un projet professionnel et ça commence à se à se développer dans l' université c' est bien euh notamment euh dans les filières scientifiques en L2 troisième semestre mh mh mh euh ils ont mis en place une option obligatoire qui est la construction du projet professionnel d' accord c' est-à-dire que les étudiants vont devoir aller chercher se demander ce qu' ils veulent faire aller chercher voir des des des employeurs des structures professionnelles des entreprises construire leur projet et le présenter devant un jury à la fin du semestre bon tout le monde a la moyenne du moment que tout le monde a fait le travail et ce qui est intéressant c' est qu' il y a des étudiants qui se qui confirment leur idée de base qui est quand même plus facile à disc- à discerner quand on est en s filière s scientifique ce qui est vrai et que d' autres se disent ben heureusement que j' ai fait ça je me suis complètement planté euh ça m' intéresse pas du tout euh le milieu de cette entreprise-là c' est horrible mh mh mh mh mh ça m' intéresse pas en fait c' est ça qui m' intéresse donc maintenant je sais que je vais faire ça et ça mais au moins ils ont construit leur projet donc c' est vrai qu' une là une des choses qui me fait batailler en ce moment c' est d' essayer de rendre ça obligatoire aussi quoi mh mh mais il y a ça il y a aussi le enfin les débouchés je sais pas de manière globale enfin l' université française combien elle forme de personnes qui sont réellement employées dans dans dans la filière dans l' université en Lettres je pourrais pas dire exactement mais non mais je pense si c' est sur une base c' est vraiment fait de manière de manière sérieuse ces ces ces statistiques-là c' est pas évident déjà faire je ben il y a l' observatoire de la vie étudiante mh euh qui à mon avis peut fournir des chiffres là-dessus mais c' est vrai que moi j' en ai pas j' en ai pas idée euh concrètement parce que ça doit être enfin peut-être pas ridicule mais être assez assez petit ça doit ça doit être assez ouais assez peu surtout les filières littéraires quoi mh ben déjà quand tu vois les places qu' il y a dans les CAPES agreg bon la filière reine de l' enseignement elle est complètement sclérosée dans la plupart des domaines enfin moi en philo je vois il y a eu vingt-cinq places au CAPES et trente à l' agreg quoi mh euh et là cette année ils ferment les CAPES donc oui sur toute la France donc bon et puis tu as tous les normaliens qui prennent des fois toutes les places donc après ben toi de toute façon donc euh et c' est le cas dans pas mal de filières hein euh et après sans formation complémentaire c' est dur les masters professionnels qui sont mis en place là avec le L M D ouais sur mh mh mh ouais tu as ce qui reste ouais mh euh peuvent à mon avis combler le manque pas entièrement mais du moins en partie c' est vrai qu' avec un master professionnel euh on a quand même plus une voie euh tracée vers une entreprise parce qu' il y a beaucoup plus de stages qu' avant alors que le D E S S était moins pro que que ne l' est actuellement euh le master pro donc parce que là de la maîtrise oui le master pro de philo par exemple enfin ben master pro de philo ça existe quoi ça peut être quoi mais ça peut être quoi alors l-~ là ce qui existe actuellement il y a quelque chose dans le dans les domaines artistiques en esthétique mh mh donc ça peut être dans tout ce qui est euh euh mise en valeur du patrimoine ou autre chose il y a aussi un master pro d' argumentation bon là qui me paraît un petit peu plus fumant mh euh en gros on t' apprend à argumenter sur une situation pour moi c' est un peu la vision du philosophe libéral donc bonjour j' ai tel projet bon ben je vais vous trouver des arguments quoi bon c' est c' est très simple hein comme définition mais c' est vrai que c' est un petit peu ça dans des filières en effet définir des masters pro c' est complexe comme la philo en effet mais c' est possible mh d' accord mais c' est plus de la com quoi mh mh euh en lettres modernes ou en lettres classiques on peut former des bibliothécaires on peut former des des gens qui vont travailler dans le métier de l' édition enfin c' est c' est vaste mh hein c' est pas c' est pas restrictif hein le tout est de qu' il y ait une volonté de de faire ça quoi et apparemment il y en a une déjà plus maintenant le problème c' est les coûts de ces masters qui sont énormes quoi parce que ça demande le master pro ça demande trente pourcent s d' intervention s professionnelle en cou dans les cours et que ces interventions professionnelles ne sont pas couvertes par la dotation que donne le ministère à l' université pour assurer les enseignements mh mh mh d' accord donc tout ça il faut les payer en plus sur un budget qui n' est pas prévu pour ça donc c' est vrai que de plus en plus le bruit qui court c' est qu' à un moment ou à un autre on va demander aux étudiants de supporter cette charge quoi mh d' accord ouais de toute façon enfin ça fait pas mal de temps qu' on en parle hein charge qui pourra aller de cent quatre-vingt-dix euros par an à cinq cents huit cents neuf cents euros par an mais c' est vrai que l' université ici il y a quelques filières où tu vas payer un petit surplus mh mh mh mh euh tu vas côté euh moi j' ai regardé un master deux quand j' ai vu les frais d' inscription supplémentaires sept cent quatre-vingt-dix euros en plus de l' inscription euh administrative quoi d' accord mh mh euh donc là cette année il est en I U T management il a dû payer huit cents euros aussi un truc comme ça tu as payé combien en plus toi en plus des frais euh ouais c' est dans les sept cents quelque chose comme ça voilà donc c' est vrai que tu sais où elles sont les ouais elle sont là c' est les deux dernières avec les petites croix donc c' est vrai que c' est assez euh assez compliqué à un moment ou à un autre il faudra prendre des décisions quoi mais bon ben les décisions elle viennent toujours sur le dos des étudiants un minimum quoi puis c' est pas le ministère qui va mettre plus de moyens et et c' est aussi là qu' est la crise des universités françaises quoi on peut pas faire tourner une université faire tourner une recherche et donc une économie si on met pas de moyens dedans quoi ça paraît logique mh ouais ben c' est sûr ouais mh mh certain ouais mais justement enfin est-ce qu' il y a il y a pas de signe extérieur de la part de l' État sur les les impulsions qu' ils veulent donner à l' université non ben enfin c' est pas c' est pas clair hein euh euh nous notre budget il est annuel et euh donc on a le budget de fonctionnement et tous les quatre ans on a aussi une autre enveloppe bon cette enveloppe elle est déterminée par rapport aux projets de l' université donc l' université dit nous on veut faire tout ça tout ça tout ça et donc on a une enveloppe par rapport à ça mh mh mh et souvent il s' avère que quand on fait le bilan au bout des quatre ans ben on a utilisé le fric pour combler les trous quoi et que tous les projets qui étaient mis en oeuvre le bureau de la vie étudiante ça fait deux contrats quadriennals qu' il apparaît donc là on est dans le deux mille quatre deux mille sept et donc il apparaît à nouveau mais dans le précédent il y était aussi d' accord mh et il y a rien qui a été fait quoi donc d' accord bon si là euh apparemment on va avoir des postes de chercheurs de créés enfin d' après le mouvement Sauvons La Recherche mh euh on devrait avoir quelque chose comme mille deux cents postes bon après c' est une répartition nationale hein donc mille deux cents postes de chercheurs et euh quelque chose comme mille cinq cents postes de d' IATOS donc de personnels oui mais bon c' est nationalement donc après c' est une répartition aussi il faut pas se leurrer quoi en plus oui non mais enfin par exemple on nous promet euh je sais pas ça fait quelques années quand même qu' on nous promet des départs à la retraite bonjour oui et le reste et c' est vrai qu' on voit pas on voit pas venir du tout enfin on dit toujours les le personnel surqualifié sera plus sera plus assez nombreux et enfin pour l' instant il y a je sais pas peut-être cinquante ouais c' est très mh enfin dans ma filière il y a quarante-sept postes de de maître de conférence bonjour désolé quarante-sept postes de maître de conférence et je sais pas il y a on devait être cinq cents ou six cents quoi postuler mh ouais ben ouais donc il y a quand même un problème entre le le discours qu' on tient et la réalité sur le terrain ou alors ça viendra dans dix ans je sais pas mais mh ben ça va finir par venir parce que d' un point de vue démographique c' est obligatoire mais il faut aussi voir que l' État ils ont pas l' intention de garder des milliers de fonctionnaires exactement ouais ouais donc même s' il y a des postes qui se libèrent il y a une partie des gens qui partiront à la retraite qui seront pas remplacés mh donc c' est une manière de ne pas supprimer des postes parce que c' est pas clair on dit pas on supprime tant de postes on n' en renouvelle pas euh tant quoi ça revient au même mais ça fait moins grogner les syndicats quoi en gros et l' opinion publique tout simplement c' est un peu une mesure détournée quoi ouais ouais mh et il est certain que ça créera pas beaucoup d' emplois et que la fonction publique c' est ben c' est le débouché majeur quoi hein mh ouais c' est pour ça j' ai du mal à à quantifier le les besoins qu' il y a dans 0 justement c' est là où ils sont pas clairs je veux dire on dire toujours qu' il faut une une certaine traçabilité des filières et de l' emploi en gros faut prendre une filière je sais pas qui qui va embaucher dans dans les dix années à venir mais ces études-là finalement on les on les voit jamais quoi elles sont pas elles sont pas du tout accessibles aux mh mh ouais non elles sont mal fléchées aux citoyens ouais ouais déjà elles sont mal fléchées et euh et c' est vrai qu' on manque notamment dans cette université bien qu' apparemment ça va être mis en place prochainement enfin qu' ils ont l' intention de le faire euh on manque de de de d' une cellule insertion professionnelle quoi que ce soit pour trouver des stages parce que déjà trouver un stage pour cents étudiants c' est super dur et bon que là on pourrait avoir un contact avec les entreprises mais aussi faire un suivi de quels étudiants on a placé où mh et c' est pas évident ouais mh mh euh de ce qu' on peut offrir aux étudiants comme débouchés quoi donc là apparemment euh le le S U I O est un service qui est géré par une équipe élue mh mh euh et donc le nouveau directeur sous-directeur du S U I O devrait avoir pour tâche uniquement de créer cette cellule dans l' université d' accord ce qui est intéressant parce que c' est vrai que quand tu regardes les les directeurs de thèse euh bon par exemple notre président il a eu quarante-deux thésards et il en a placé quarante-deux quoi parce que voilà c' est un gars qui est très euh mh mh euh très dans le milieu visiblement qui connaît les entrepreneurs avec qui il vote bon c' est un scientifique donc c' est vrai que c' est plus facile mais tous ses thésards il les a placés et ça devrait être comme ça pour tous les pour tous les les directeurs de thèse à mon avis mh mh d' accord mh mh euh a priori tu prends quelqu' un à ta charge c' est pas uniquement pour contribuer à tes travaux euh et t' apporter des chiffres et des machins parce que bon ça ça tourne un peu à ça des fois quoi bien sûr ouais ouais oui non mais je sais pas si c' est trop l' objectif hein puis après ça dépend aussi des ça dépend des filières c' est clair que c' est moins c' est moins facile de de de placer un thésard en lettres modernes bon généralement ceux-là se dirigent plus vers l' enseignement non des filières et de mh ou la recherche euh que dans le monde professionnel mais bon les scientifiques ont plus de facilités certains mh mh mais il y a aussi un problème de région je pense enfin typiquement il y a certains voilà certains domaines qui sont localisés à certains endroits euh et soit faut que les étudiants soient mobiles et au~ auquel cas faudrait soit qu' il soient financés ce qui est pas le cas soit qu' ils aient suffisamment d' argent pour le faire soit enfin li faut adapter le l' enseignement à la région ce qui est pas souhaitable non c' est ce que j' allais dire ouais non et puis le le L M D incite à la mobilité étudiante donc aussi bien euh en France donc on pourrait très bien imaginer faire deux semestres ici compléter avec deux semestres là-bas bon et puis après faire un master encore ailleurs mais euh déjà en France est dur d' avoir une mobilité parce que bon ben c' est c' est complexe de déménager deux fois dans l' année euh bon mh mh mh c' est clair c' est quasiment inimaginable pour beaucoup d' étudiants puis alors pour partir à l' étranger c' est encore pire parce que quand on voit le nombre de bourses qui sont allouées pour le nombre de candidats euh donc il faut c' est vrai que c' est difficile mh c' est encore un discours ambigu de dire on incite on fait un truc harmonisé à l' échelle européenne donc allez-y euh allez à là-bas vous avez des crédits qui sont valables dans toute l' Europe et de pas donner les moyens qui vont avec quoi mh bien sûr ouais ouais mais je sais pas enfin je sais pas s' il y a vraiment un je pense qu' il y a un enjeu derrière mais il y a pas vraiment de volonté de d' aller dans ce sens-là alors que enfin on prend des pays plus petits pays je sais pas en Suisse et en Belgique ils ont ils ont des choses beaucoup plus beaucoup plus claires à ce niveau-là quoi par exemple un étudiant belge ou un étudiant suisse qui veut venir faire des études ses ses études en France ouais il y a il y a les finances pour enfin il y a des choses pour faire ça en France je sais pas ce qu' il y a enfin les bourses mais ils ont peut-être mh ben il y a les bourses euh avec euh il y a les programmes Erasmus euh Socrates euh pas ça dépend du pays aussi mh mais si on part en Angleterre par exemple enfin rien que pour se loger euh la la bourse a intérêt d' être très élevée ah mais si tu pars enfin si tu pars à Londres c' est pas pareil quoi voilà exactement ouais donc ça dépend vraiment du lieu aussi je sais pas si ils prennent en considération ces problématiques-là euh à minima ouais mais euh bon voilà enfin on est toujours de sa poche c' est pas parce que tu vas avoir cinquante euros en plus sur ta bourse que que tu vas trouver un logement plus intéressant quoi bien sûr exactement ouais mh ouais c' est pour ça que c' est compliqué ouais c' est toujours un peu voilà jongler entre ce qui est faisable ce qui devrait être fait et ce qu' on se donne les moyens de faire quoi le gros problème il est là finalement mh c' est clair ben merci beaucoup ben écoute je t' en prie hein