unifr12a04m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unifr12a04m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
le Street Workout (nouveau sport)
Date d'enregistrement:
06/09/2012
Durée d'enregistrement:
00:11:07
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unifr12-swa
Âge:
inconnu
Sexe:
M
Profession:
post-doctorant
Niveau d'études:
études supérieures
Lieu de naissance:
inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Secteur:
professionnel
Milieu:
académique
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
1
Situation de l'enregistrement:
en_public
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unifr12a04m.html
Texte:
euh bonjour à toutes et tous euh comme l' ont fait les personnes avant moi je vais commencer par remercier les organisatrices et organisateurs du colloque je suis très heureux d' autant plus heureux de pouvoir présenter ma recherche actuelle en ces lieux euh qui me sont chers pour les raisons qu' à évoquées euh je vais présenter euh ma communication en français mais je réponds volontiers à des questions en anglais si s' il y a lieu voilà alors la communication que je vous propose aujourd' hui repose sur mon projet euh de recherche actuelle euh qui prote sur une nouvelle forme d' activité sportive nommée street workout freestyle kally states ou bar hitting par ses participants alors le fait même que il y a pas encore de terme arrêté pour décrire la pratique sportive montre combien euh ces frontières sont encore en cours de négociation c' est une pratique qui est qui a moins de cinq ans donc euh on est encore en plein en plein processus de négociation d' ailleurs l' usage des termes est aussi un enjeu de négociation très important chez les pratiquants euh conformément à la la démarche qui a été proposée par les organisatrices et les organisateurs je pars du principe que vous avez lu mon mon papier je vais aller directement à des exemples euh plus plus ethnographiques euh à ce propos un petit mot sur ma méthode euh j' ai engagé une ethnographie multi-sites et euh j' emploie le terme site aussi bien au sens topographique que euh virtuel puisque euh une partie de mon ethnograhie se fait en ligne euh qui repose de manière classique je dirais sur un travail d' observation et sur la réalisation en entretien euh donc à présent ces entretiens ont été menés avec des pratiquants californiens newyorkais et aussi quelques pratiquants européens et à ces techniques je dirais classiques s' ajoutent deux régimes d' engagement méthodologique un peu plus spécifiques premièrement alors je vais lancer mon power point que j' ai complètement oublié alors premièrement j' ai conçu un site internet en fait qui s' appelle tipwriters of art et qui propose des extraits d' entretiens que je mène donc je je filme les entretiens que je mène et le but c' est d' établir une espèce de plateforme en cours de recherche ethnographique pour donner la possibilité aux participants euh de laisser des commentaires sur internet donc le but ici c' est de se rapprocher autant que possible d' une méthode je dirais polyphonique et euh symétrique euh typewriter c' est non c' est pas un choix qui est anodin le typewriter c' est une figure du street workout vous verrez tout à l' heure et en même ça fait référence euh au processus ethnographique et à l' activité d' écriture voilà deuxièment ben le le le le deuxième régime d' engagement méthodologique un peu plus spécifique c' est que euh j' intègre à ma méthodologie une approche auto-ethnogrpahique et donc l' observation de ma propre participation et surtout de mon propre apprentissage euh de ce sport alors je vais pas rentrer dans une définition approfondie parce que les images parlent mieux que que ce que je pourrais vous dire euh mais très rapidement cette discipline consiste à performer des enchaînements d' exercices dits au poids du corps c' est-à-dire euh dans lesquels on utilise uni- amorce uniquement le poids du corps comme résistance les pompes sont un exemple les tractions les pull-up sont un un autre exemple j' ai euh non av- amorce je vais vous dire encore quelque chose avant de vous montrer une vidéo d' un point de vue historique la plupart des pratiquants s' accordent sur le fait que c' est une série de vidéos tournées dans les dans des parcs publics à New York et qui ont été postées sur le portail internet Youtube dès le milieu des années deux mille qui marque véritablement la naissance du street workout dans sa forme actuelle je vais vous montrer l' une de ces vidéos qui s' appelle hannibal for king du nom de la personne qui performe les exercices voilà alors j' en viens à l' importance des vidéos euh dans dans la circulation transnationale euh de de ce sport effectivement fait ces premières vidéos ont ont immédiatement remporté un rencontré un énorme succès euh sur internet si bien qu' aujourd' hui la pratique du street workout s' est largement diffusée mondialement essentiellement grâce à la circulation de ces vidéos alors euh juste à titre indicatif euh je vous ai je vous ai fait une petite image des des statistiques géographiques de mon site donc voici d' où viennent les gens qui consultent les vidéos qui sont sur mon site donc on voit que le le mot diffusion euh quoi que c' est bien voilà alors en fait le partage constant de ces vidéos participe de la construction euh d' une communauté imaginaire transnationale à laquelle s' identifie la plupart des pratiquants et permet de pallier l' absence quasi totale d' institutionnalisation qui caractérise le street workout pour le dire de manière directe sans Youtube et d' ailleurs mes interlocuteurs le disent sans cesse sans Youtube ce sport ne pourrait pas exister sous sa forme actuelle et dans sa distribution actuelle alors les vidéos et leur partage permettent en effet l' établissement et la constante négociation des règles du jeu servant à distinguer les différents exercices pouvant être considérés comme légitimes à la pratique et à fixer une échelle de valeurs pour juger de la qualité des prestations j' en viens maintenant à l' apprentissage des techniques et ce que j' ai appelé la mise à l' épreuve du corps par l' image euh c' est vraiment le coeur de l' argument que j' aimerais développer aujourd' hui euh à une échelle individuelle et donc du point de vue de la carrière des pratiquants au sens de l' école de Chicago ces nouvelles technologies et plus particulièrement le partage des vidéos jouent un rôle crucial dans la découverte du sport mais aussi dans l' apprentissage des techniques corporées qui lui sont propres selon des modalités que mon enquête ethnographique se propose de mettre à jour alors pour illustrer ce point je v- amorce je vous ai monté un petit film que j' ai pas encore publié sur mon site mais qui qui va être euh probablement être euh probablement publié bientôt euh c' est un entretien que j' ai mené avec un pratiquant suisse et un pratiquant autrichien euh et tous deux reviennent sur la manière avec laqu- amorce enfin comment ils ont découvert le sport premièrement et comment ils ont appris euh les mouvements et notamment le muscle up qui est le mouvement que je vous ai montré tout à l' heure qui est donc une traction un deep qui c' est pas c' est pas forcément très facile j- amorce je tiens je tiens à dire qu' ils ont tenu à je trouve que c' est au- amorce est aussi assez parlant d' un point de vue de de de communauté imagnaire transnationale ils ont tenu à faire l' entretien euh en anglais alors que moi j' ai suites de syllabes je leur proposais de de le faire euh en allemand voilà donc euh vous avez noté que l' on retrouve ici la vidéo hannibal for king hein que je vous ai montré au début puisque que tous les deux la citent comme étant la la manière avec laquelle ils ont ils ont trouvé le street workout ce qui est amusant c' est que moi-même j' ai découvert le street workout à travers cette vidéo et j' ai décidé d' écrire un projet de recherche pour faire une recherche sur ce sur ce sport euh à partir de cette vidéo et euh ce qui est intéressant c' est que absolument tous mes intercloucteurs sans exception euh ont cité cette vidéo comme influence principale à l' exception de quelques euh vieux de la vieille si je puis me si je puis dire à New York qui eux ont participé au développement lui-même euh l' activité donc en tout cas on enfin ce qu' on peut ce qu' on peut observer c' est que l' entretien laisse entrevoir combien ces vidéos servent non seulement de déclencheur mais aussi de médiateur pédagogique pour l' apprentissage des mouvements et techniques corporelles propres au street workout alors l' apprentissage consiste en en en deux ét- amorce premièrement deux étapes il y en aura une troisième que dont je vais vous parler toute à l' heure premièrement visionner la vidéo bien entendu et deuxièmement la mettre en pratique la technique corporée imiter apprendre par corps jusqu' à être capable de reproduire les exercices alors c' est vraiment u- amorce une mise à l' épreuve et je trouve que c' est intéressant de de porter attention au vocabulaire utilisé dans les entretiens I try I try I try on sent que euh la notion d' épreuve est particulièrement euh bien m- amorce porte bien son nom dans le en cas présent et euh donc c' est ce que j' appelle une mise à l' épreuve du corps par l' image et qui participe d' un travail constant de traduction d' un corpus de matériel audio-visuel en une expérience corporée kinesthésique on va en parler tout à l' heure euh j' ai un autre euh extrait d' entretien que j' aimerais vous montrer là je c' est s- amorce c' est c' est un un un pratiquant newyorkais et encore une fois euh je vous invite à porter attention au vocabulaire qu' il utilise vous allez voir que on sent cette traduction il parle de viewing watching et puis tout d' un coup il adopte un autre body language il simule les choses et il felt passe tout d' un euh il passe à un vocabulaire qui fait référence au sens au ressenti et donc euh voilà voilà voilà euh donc dans un deuxième temps euh la la mise en circulation de ses propres photos et vidéos permet de parfaire l' apprentissage puisque documenter sa propre pratique et la partager sur la toile que cela s- amorce que cela soit sur Youtube Facebook ou des forums spécialisés permet de recevoir les commentaires de ses pairs à propos de l' éxecution des mouvements ou de l' évolution de la progression alors on a un exemple là sur un forum spécialisé francophone qui s' appelle bar hitting il y a un pratiquant euh il y en a des millions des exemples ça j' ai juste pris un exemple qui m' est proche euh en temps parce que je viens de je l' ai découvert récemment donc il demande voilà ça c' est un exercice qui est une progression vers euh la full planche qui est un exercice de gymnastique où le corps est de cette manière complètement horizontal donc il demande si la progression est juste et il reçoit euh le commentaire des des pairs voilà alors ce qui est important dans cette démarche c' est que chaque pratiquant devient non seulement pratiquant mais aussi juge et enseignant de potentiel de ses pairs alors j' en passe à ce que je je passe à ce que j' appelle image et l' épreuve du corps c' est que justement l' idée que que je veux développer ici c' est que les pratiquements les pratiquants street workout apprennent donc également à mettre l' image à l' épreuve de l' expérience kinésiologique et donc à juger un mouvement filmé ou photographié en le confrontant alors alors confrontant pardon à leur propre expérience corporelle afin d' évaluer sa difficulté ou la qualité de sa réalisation et c' est exactement le kinestenic euh euh emperfing dont on parlait tout à l' heure donc euh la référence est particulièrement intéressante pour moi euh ce partage d' images et de commentaires par l' intermédaire des nouvelles technologies devient alors central dans l' apprentissage du street workout et donc dans son existence même c' est d' ailleurs précisément ici que se joue l' articulation entre le niveau individu individuel relatif à l' apprentissage et à la carrière et le niveau macro celui de cette communauté imaginaire transnationale dont je vous parlais tout à l' heure en définitive et c' est ce que j' ai tâché d' illustrer aujourd' hui l' apprentissage du street workout et plus largement son existence même procèdent l' itération constante d' un enchainement de mise à l' épreuve du corps par l' image et de l' image par le corps et participe donc d' un travail constant de traduction coproduit par les acteurs humains et les objets technologiques d' un corpus de matériel audio-visuel en une expérience corporelle kinesthésique et vice-versa ma conclusion théorique qui fait au échos aussi bien à la posture que que je m' efforce d' adopter dans ma recherche euh mais aussi euh à ces premiers résultats invitent donc à dépasser le sociodéterminisme typique des théories sociologiques classiques sur l' apprentissage des techniques du corps ainsi au contraire de la division voyant dans l' incorporation un mouvement allant du social dont on présuppose l' immatérialité l' homogénéité vers le corps dont on présuppose qu' il est un réceptacle biologique préexistant au social l' apprentissage du street workout et l' intense recours aux nouvelles technologies audiovisuelles qui lui est propre tel que je l' ai décrit invite à trois mouvements épistémiques premièrement reconnaître la capacité des acteurs à s' engager à engager leur corps dans plusieurs régimes d' action et plus largement à reconnaître dans l' apprentissage corporel un processus non pas passif et subi mais relati- amorce mais relevant d' un engagement actif et réflexif deuxièment dépasser l' opposition corps versus esprit typique du paradigme classique voyant l' apprentissage corporel comme un processus largement inconscient échappant à toute forme de médiation et notamment discursive et enfin troisièmement traiter les techniques du corps non pas comme le façonnage d' un corps dont on présuppose l' existence mais les comprendre comme véritable épreuve du corps qui se construit et se révèle à lui-même au travers de leur mise à l' épreuve processus dans lequel la participation et la médiation des acteurs en vi- amorce non humains s' avère déterminante