unine08a07m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine08a07m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
année sabbatique : 4 mois au Québec dans une famille pour s'occuper d'une petite fille trisomique ; Nouvelle-Zélande
Date d'enregistrement:
11/08/2008
Durée d'enregistrement:
00:20:11
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine08-yba
Âge:
inconnu
Sexe:
F
Profession:
étudiant
Niveau d'études:
études supérieures
Lieu de naissance:
inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
narration
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
1
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine08a07m.html
Texte:
alors donc mon année sabbatique après ma matu ce que je voulais c' était absolument partir euh loin puis voir plein de pays enfin voir autre chose quoi du coup j' avais d' abord plusieurs idées en tête je savais que je voulais aller en Nouvelle-Zélande ça c' était le point qui était certain au départ je pensais même y aller euh assez tôt euh enfin en été chez nous pour arriver là-bas en hiver pour pouvoir faire un peu de snowboard et tout c' était vraiment mon rêve j' avais vu des vi- amorce des vidéos de snowboard là-bas et tout et euh vraiment j' étais fan du coup je c' était ma première idée puis j' avais aussi euh envie d' aller en Inde je sais pas c' était à la mode de dire que les gens allaient en Inde et tout mais euh comme j' avais envie de partir toute seule puis que ça m' inspirait pas trop la sécurité là-bas j' avais décidé de faire euh quelque chose de peut-être humanitaire d' aller dans un orphelinat ou comme ça c' est ma deuxième idée puis le reste j' étais euh enfin je cherchais encore je regardais dans les catalogues ce qu' on me proposait et tout ça je savais pas exactement ce que je voulais faire j' avais économisé pendant les pendant mes quatre ans de collège avais travaillé économisé de l' argent j' étais arrivée à à quoi sept mille francs à peu près et puis ça devait me faire une année du coup euh je cherchais un peu et puis tout d' un coup je suis tombée un jour sur une annonce qui moi euh qui che- amorce d' une famille euh québecoise vivant au Québec qui cherchait une fille suisse pour l' été euh pour s' occuper de leur fille trisomique et puis le Québec n' était pas du tout dans mes projets mais tout d' un coup je me suis dit ben tiens pourquoi pas c' est un truc à faire et au fait cette famille c' est la maman était suisse et le papa non c' est l' inverse le papa était québec- amorce était suisse et la maman québecoise et puis euh ils travaillaient dans en c' est une région un peu très campagnarde qui est très éloignée du du Québec mais en été très touristique parce que c' est au bord de la mer et euh et ils ont un restaurant là-bas et en été ça marche vraiment bien bien bien et ils ont plus du tout le temps pour s' occuper de leur fille trisomique et ils prennent à chaque fois une fille suisse parce que c' est la leur plus leur fille aînée qui a je sais pas quel âge elle a en fait enfin elle a une trentaine d' années ou comme ça qui elle habite euh à Nyon en Suisse qui s' occupe des démarches de chercher la fille et puis ils se permettent comme ça de et ils font c' est ils s' arrangent avec euh la gardienne ils appellent ça la fille qui vient ch- amorce qui vient garder la fille qui vient garder la fille trisomique et euh ils s' arrangent avec elle ils euh disant voilà on paie euh une moitié de du billet d' avion et puis euh on te donne un petit salaire mais comme comme disons que c' est un peu un arrangement qu' ils nous offrent déjà une cert- amorce une certain voyage ils ils s' estiment qu' ils n' ont pas besoin de nous payer trop puis c' est pas dans un dans un sens c' est pas faux et du coup euh voilà j' ai répondu à cette annonce euh j' ai rencontré la maman euh québecoise qui est venue quelque temps vacances euh à Nyon avec euh la fille qui était trisomique elle s' appellait cette fille et puis euh ils m' ont adorée tout et euh une une ou deux semaines après ils m' ont rappelée pour me dire ah ouais ben c' est vous qu' on a choisie euh et j' étais trop contente quoi tout d' un coup ben voilà j' avais pas du tout prévu mais j' étais j' ét- amorce je partais euh quatre mois au Québec et ça un peu repoussé tous mes projets de Nouvelle-Zélande où je voulais partir déjà mois d' août ou Nouvelle-Zélande pour voir l' hiver là-bas je me suis dit tant pis quoi j' ai trouvé cette occasion faut pas faut pas la louper alors euh quand j' ai fini ma matu le seul truc j' avais de prévu finalement pour mes voyages c' était que je partais le vingt-huit juin si je me rappelle bien à Québec j' y restais quatre mois je revenais pour une dizaine de jours euh à pour une question d' avion c' était plus pratique comme ça et je repartais euh en Nouvelle-Zélande sans durée enfin j' avais une durée euh limitée j' avais bien billet de retour mais parce que j' étais obligée d' en avoir un pour des questions de visa mais sans savoir vraiment comment j' allais quand j' allais rentrer j' avais l' intention de repousser ce billet alors voilà vingt-huit juin comme je dis je pars au Québec sans aucune idée de vraiment comment ça se passe là-bas comment c' est j' ai mon billet d' avion je f- amorce ça faisait quoi une dizaine d' heures de voyage après ça j' avais dormi une nuit à j' étais arrivée à j' avais dormi une nuit là-bas dans dans de la famille euh à ces gens qui allaient m' héberger euh chez qui j' allais travailler le lendemain matin j' étais déjà crevée je me tapais seize heures de car pour arriver en à exactement où effectivement il y a quatre habitants trente-sept mille sapins et puis euh des immenses routes qui vont de nulle part à nulle part enfin le Québec quoi le Canada comme on l' imagine et puis je me retrouve chez ces gens avec euh une famille d' ailleurs au début très sympa d' ailleurs j' ai ad- amorce j' arrive le premier jour je ils me montrent le restaurant un immense restaurant incroyable on arrive chez euh une immense maison des immenses pièces une tout qui est immense un immense jardin une immense piscine même je me suis dit ouah c' est le rêve ici c' est pas possible euh euh je suis trop bien tombée quoi il va y avoir une tuile quelque part puis non euh au début euh vraiment c' était bien en plus euh cette fille euh je me suis très bien entendue avec elle j' avais aucune expérience euh plus que du baby-sitting dans la garde enfants euh handicapés mentaux ou quoi que ce soit mais euh je ouais ça s' est bien passé il y avait pas de soucis euh et on faisait plein de choses il y avait pas mal de choses à faire là-bas des bad- amorce des balades euh puis j' avais eu j' avais j' ai de la ch amorce ah pardon j' avais de la chance j' avais la voiture donc on pouvait se balader euh aller visiter un peu plus loin euh bon quand on dit un peu plus loin au Québec ça veut dire deux heures de route mais euh disons que les distances sont pas comme ici et puis euh ouais les gens étant sympas ils aimaient bien ils ont vu que j' étais une fille qui aimait bien sortir alors ils ils m' ont dit ah mais si tu veux sortir avec il y a pas de soucis et tout euh alors on allait il y avait des petits bars sympas des petits pubs et j' ai vraiment ouais j' ai adoré mes premiers bois là-bas mes premiers mois là-bas j' ai rencontré une ou deux personnes euh de mon âge euh qui étaient euh ben je les ai connus grâce au restaurant justement c' était ceux qui bossaient en tant que serveurs ou en tant que cuisiniers dans ce restaurant et comme on allait manger souvent là-bas vu qu' ils étaient les chefs euh et les vu que les c' était je bossais pour les patrons enfin j' ai rencontré du monde comme ça et et j' ai adoré le Québec à ce moment-là parce que déjà pour la culture musicale qu' il y a là-bas qu' il y a pas ici ben comme je disais on sortait souvent le soir boire un petit verre ou comme ça et il y a pas un endroit où il y pas un musicien et qui fait qui chante et tout et puis qui qui met l' ambiance vraiment même dans le plus dans ce qu' on pourrait dire le plus pourri des pubs il y a quand même un chanteur qui est là et puis qui motive le public qui qui donne une certaine ambiance tout le temps tout le temps je veux dire la musique c' est un truc vraiment présent au Québec il y a plein de de de jeunes a j' ai découvert plein de jeunes artistes québecois qui sont vraiment géniaux et euh et j' ai adoré ça quoi c' est ce qui m' a fait vraiment tomber amoureuse du Québec en plus de l' accent des paysages euh et tout ça quoi surtout que là j' avais de la chance j' étais au bord de la mer on n' a pas l' impression qu' on dit ça qu' au qu' il y ait un bord de mer euh en au Québec mais ouais il y a ça ben il y avait la plage la s' appelle d' ailleurs la du coup ça s' appelait comme ça parce que c' est un des seuls endroits où la mer est chaude en été vraiment donc on pouvait se baigner et euh et c' était génial et puis euh bon le premier mois c' était bien comme je disais le deuxième aussi partir du troisième mois ça devenait ce qui ça devenait lourd disons que la la mère de était euh avait un caractère assez prenant et fatiguant je dirais parce que c' était quelqu' un qui avait besoin de toujours avoir raison et qui avait j' ai envie de dire sans vouloir être prétentieux qui a tout d' un coup presque mal accepté à quel point je m' entendais et je comprenais c' est vrai qu' il se passait un feeling assez fou avec et euh et j' arrivais à la elle pouvait c' était une était aussi une fille qui avait un vraiment un gros caractère sûrement dû à sa mère mais euh qui était capable des fois de faire des crises assez impressionnantes et j' arrivais j' arrivais à la contrôler des fois elle était vraiment bloquée à dire euh on lui proposait quelque chose et elle était là non non non elle veux pas je veux pas et puis euh on a en ouais en n' ayant pas après deux deux mois avec elle j' arrivais vraiment à à la prendre à trouver comment fallait faire pour qu' elle euh qu' elle fin- amorce euh qu' elle fina- amorce qu' elle se calme qu' elle finisse par changer d' avis ou euh qu' elle obéisse un peu quoi et euh et puis j' ai l' impression que des fois euh elle s' appelait euh sa mère elle était presque jalouse un peu de ça et que du coup elle me lançait un peu des petits piques euh par d' autres choses à me dire euh ah mais tu as bien fait la vaisselle ou ah suites de syllabes incompréhensibles alors que bon c' est vrai peut-être que je faisais pas bien la vaisselle c' est un truc je détestais faire mais euh mais à la base j' étais pas là pour ça j' étais là pour m' occuper de sa fille puis ça je le faisais très bien je veux pas dire et finalement euh il y a euh ouais le les le dernier mois que j' étais là-bas ça commençait à être vraiment dur parce que je supportais plus beaucoup cette ambiance quoi et surtout que c' est aussi des gens qui qui sont toujours en train de critiquer les autres il me parlaient de leur restaurant ils étaient toujours toujours en train de critiquer toutes les serveuses et tatati sur ceci et tatati sur cela et suites de syllabes incompréhensibles puis c' est lourd à la fin surtout que moi c' était des gens que j' aimais bien que avec qui euh ouais j' avais plai- amorce de du plaisir à parler tout et de d' entendre parler sur leur dos tout le temps tout le temps tout le temps tout le temps ça ça me fatiguait ça me fatiguait mais euh bon maintenant quand j' y repense euh ces petits moments euh c' était euh c' est pas grand chose par rapport à l' expérience que c' était euh je vais pas me plaindre quoi c' est sûr que c' était génial puis c' est marrant parce que justement maintenant euh toute cette fa- amorce ces cette famille-là avec euh ils ont décidé de quitter le Québec ça fait un mois puis ils sont venus s' installer à je les ai vus justement il y a il y a quoi il y a une semaine je suis allée manger chez eux et euh puis tout d' un coup là ils sont de nouveau tout gentils hein là-bas ils avaient plein de trucs à me reprocher euh pour la vaisselle ou quoi que ce soit et puis là tout d' un coup j' étais la meilleure des gardiennes qu' ils ont jamais eu euh pas le m- amorce tout le monde est beau tout le monde est gentil euh enfin bon c' était un peu bizarre pour ça mais mis à part ça ouais je garde un souvenir super de du Québec c' est vraiment je crois il y a un droit où je pourrais je pourrais aller habiter il y a pas beaucoup d' endroits d' où je dis ça parce que j' adore voyager mais j' adore quand même la Suisse et puis aussi j' ai eu la chance ouais après après avoir euh travaillé chez eux euh pendant trois mois et demi ben il me restait euh quoi trois semaines avant de reprendre mon avion à c' est trois semaines que j' ai passée à voyager à travers le Québec puis c' est sympa parce que euh j' ai euh comme j' avais rencontré plusieurs personnes en euh et tout soit des gens qui venaient déjà du Québec ou des jeunes souvent qui qui habitent de en puis qui font leurs études à Québec ils avaient déjà recommencé leurs études du coup ils étaient de nouveau là-bas j' ai un peu plein de plans euh dans plusieurs villes euh pour dormir chez euh et j' ai passé trois semaines d' aller de de personne en personne à héberger chez eux à