unine08a13m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine08a13m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
volonté de devenir éducatrice sociale
Date d'enregistrement:
26/03/2008
Durée d'enregistrement:
00:19:34
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine08-hda, unine08-hdb
Âge:
21-60, inconnu
Sexe:
F, F
Profession:
étudiant, inconnu
Niveau d'études:
études supérieures, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Neuchâtel, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine08a13m.html
Texte:
alors explique-moi un petit peu qu' est-ce que tu voudrais faire dans le vie alors j' aimerais devenir éducatrice sociale donc essentiellement bosser avec euh des enfants handicapés euh mentaux ou bien des toxicomanes mais ça ce serait par la suite parce que ben j' ai vingt-et-un ans puis euh je trouve que c' est un peu jeune euh on n' a pas assez de recul d' expérience dans la vie ben sinon j' ai déjà bossé pendant un an et demi avec des handicapés mentaux en internat donc euh c' est-à-dire qu' on accueillait les enfants le matin puis les soirées donc souvent c' est des enfants qui étaient placés là euh par décision juridique ou parce que les parents ils en peuvent plus donc euh c' est clair que souvent c' est des gosses ben super lourds à assumer mais c' était vraiment euh ouais moi c' est vraiment ce qui me plaît quoi je pourrais pas bosser euh ailleurs et puis euh par la suite j' aimerais essayer de devenir éducatrice de rue mais c' est vrai qu' ici c' est pas vraiment développé encore il y en a un peu à Genève ou à Lausanne mais à ben il y a strictement rien je crois qu' il y a qu' un poste en fait donc euh pour l' instant c' est un peu râpé bon de toute façon faut faire une formation d' éducatrice sociale avant donc je suis obligée de passer par là mais euh après j' aimerais quand même essayer de partir euh aux États-Unis ou en Angleterre enfin dans d' autres pays euh où c' est plus développé euh l' éducation de rue en fait mais c' est euh encore très vague comme projet mais sinon dans l' éducation sociale ben j' aimerais aussi bosser avec des ados j' ai fait un stage en fait à déjà pendant deux semaines mais euh j' étais trop jeune quoi puis ça m' a plutôt euh sur le coup dégoûtée qu' autre chose parce que ils te font tourner en bourrique parce que ben tu as le même âge qu' eux quoi donc euh tu as pas du tout de recul ben là ça m' a fait prendre conscience que j' étais pas du tout prête sur le moment quoi et puis euh j' avais pas trop compris non plus pourquoi les employeurs ils engagent euh une gamine de dix-huit ans pour s' occuper de gosses de seize dix-sept ans mais bon voilà mais sinon à j' ai bossé donc pendant un an et demi j' ai fait la moitié du temps en internat donc comme j' ai dit et puis la moitié du temps je l' ai fait dans une classe donc là c' était de l' enseignement mais spécialisé bien sûr donc euh en classe on avait juste euh cinq élèves c' est vraiment euh ouais c' est euh ça rien à voir avec euh l' enseignement normal quoi c' est vraiment du des cas spécifiques quoi il faut faut avoir même s' ils sont cinq dans une classe déjà ils ont cinq niveaux euh totalement différents donc là par exemple je sais pas sur les cinq il y en a que trois qui savaient lire et puis deux qui savaient pas lire c' est des handicaps totalement différents donc c' est vraiment un programme euh pour chacun et puis au jour le jour quoi parce que comme ces enfants ils supportent euh c' est des bon c' est la plupart c' est des autistes donc euh comme ils supportent pas le changement ben il suffit qu' il y ait un évènement dans leur vie et puis euh par exemple un des gamins euh il savait très bien lire et puis ses parents euh se sont séparés puis du jour au lendemain ben enfin c' est je sais pas si il savait plus mais en tout cas il faisait comme si euh il savait plus lire donc il faut tout réapprendre à chaque fois avec eux quoi donc euh c' est long en fait le de bosser euh enfin le le travail sur le long terme avec eux quoi donc euh voilà j' ai fait j' ai bossé pendant huit mois dans cette classe donc euh j' avais une éducatrice avec moi quelques jours par semaine et puis c' est vrai que moi je m' occupais plutôt de trois gosses en spécif- amorce spécifiques et puis euh il y en avait un ben justement qui qui savait lire mais on savait pas comment fait il est autiste et puis euh il a appris à lire tout seul mais il sait rien en faire parce qu' en fait euh en gros il met pas de sens à à sa lecture quoi donc il peut il peut te lire euh un livre en entier euh que ce soit une histoire euh du petit chaperon rouge ou un livre de maths euh il peut te le lire mais il comprendra rien même une simple consigne euh je sais pas entoure euh tous les objets rouges ben il va te la lire mais il la comprendra pas quoi donc c' était super difficile par rapport à ça aussi de trouver à chaque fois des par exemple si tu prépares des des feuilles ou des fiches tout ce que tu peux f amorce enfin tu es obligé de le faire toi-même parce que tout ce que tu peux trouver c' est pas du tout adapté parce que euh ils ont quand même euh huit neuf ans ces gosses puis tout ce que tu peux trouver euh qui est déjà fait euh dans les je sais pas dans le réseau pédagogique pour les gamins de huit neuf ans eh ben c' est trop dur pour des enfants euh handicapés puis euh donc si tu vas vraiment dans ce qui est maternel ben ça correspond pas leur âge parce que c' est vraiment euh ouais des petits nounours des petites fleurs et puis ben voilà à huit neuf ans c' est pas très approprié quoi donc ça c' est un vrai problème pour les éducateurs il y a pas vraiment de pas vraiment de de ressources pour trouver des trucs tu es vraiment obligé de de tout créer toi-même quoi et puis ça prend euh ça prend vraiment euh une chiée de temps quoi donc donc euh c' est pour ça que l' éducateur c' est super important qu' il bosse en équipe parce que euh justement comme il y a pas il y a pas du tout de ressources il faut s' entraider entre eux quoi donc quand il y en a un qui prépare quelque chose en général on le garde pour tous parce que ouais c' est toujours utile quoi vu que ce sera pas le seul gosse qui va se retrouver comme ça donc euh moi où j' ai bossé à je dois dire que c' est vrai que s- amorce l' ambiance de travail pour ça elle était cool parce que on s' entraidait assez quoi je veux dire c' était pas perso chacun dans son coin quoi bon il y avait forcément des tensions de boulot quoi mais ouais il y avait quand même assez d' entraide et puis euh c' est vrai qu' on partageait assez euh en fait c' est super important de partager tout ce que tu vis au quotidien quand tu es éduc parce que je veux dire tu vis des moments euh avec des gosses tu vis des moments super durs ils te racontent des fois des enfin il y a plein de cas de viols ou d' attouchements par la famille ou les parents donc c' est clair que si tu peux pas si tu as personne avec qui en parler c' est difficile parce que tu es tenu par le secret professionnel donc tu peux pas forcément parler à à ben à tes amis ou à tes parents ou j' en sais rien mais tu es presque obligé d' en parler le plus souvent au boulot quoi bon il y a des trucs tu peux dire quand même mais donc c' est vrai que c' est surimpor- amorce super important de pouvoir euh s' entendre avec ses collègues parce que sinon tu ouais tu as personne à qui parler et puis tu d- amorce ouais tu peux pas garder tout ça pour toi quoi parce que c' est quand même des trucs super lourds quoi quand tu as des gamines qui viennent te dire qu' elles se sont fait violer à la maison ou euh taper ou machin puis qu' elles enfin qu' elles comprennent même pas euh ce qui vient de se passer quoi il y en a une euh elle s' est fait violer pendant plus d' un an par son père euh et puis euh ouais au départ elle trouvait ça entre guillemets normal parce que suites de syllabes ben elle était autiste et puis euh elle savait pas ce que c' était quoi donc euh après toi d- amorce ouais ils viennent vers toi ils te racontent tout ça et puis c' est vrai que ben faut l' encaisser aussi quoi donc euh ouais c' est pour ça que c' est important de pouvoir en parler quand même si tu gardes tout pour toi ben forcément après ben voilà quoi tu exploses et puis euh tu ne feras pas éduc sur le long terme quoi c' est pour ça c' est aussi métier super difficile par rapport à ça quoi je pense que c' est pas comme quand tu es employé de bureau ben tu rentres à la maison tes papiers ben voilà quoi ton sac tu le ranges et puis c' est bon quoi éduc je pense que il y a plein de trucs qui qui restent euh ouais quand tu rentres chez toi ben c' est encore là quoi et puis tu y penses encore puis je pense des années après tu peux encore y penser si tu as pas réussi à sauver la situation ou comme ça après c' est un truc qui f- amorce enfin chacun doit trouver sa méthode pour l' évacuer parce que ouais sinon tu vis plus tu sors plus tu fais plus rien quoi si ça te ronge trop euh faut penser à changer de métier quoi et puis ça c' est pas évident enfin au début c' est l- amorce c' est le truc le plus dur quoi de réussir à trouver un moyen pour évacuer tout ça parce que c' est clair qu' au départ tu es tu as super peur euh à cause de ce secret professionnel tu penses que tu dois en parler à personne et puis au départ ben les édu- amorce ouais tu peux parler aux éducs mais quand tu es stagiaire c' est toujours difficile parce que ben voilà tu es tu es la plus jeune et puis eux ils sont c' est des vieux donc voilà mais sinon euh en général les éducs on est tous un peu barge on va dire ça comme ça euh pour faire ce métier donc euh la déconne ça va donc euh ça s' arrange assez vite puis sinon ben le travail en internat c' était quand même euh différent de ce qu' il y a en classe donc en internat tu t' accueilles des enfants donc dont les parents ne peuvent plus s' occuper parce qu' il y a un ras le bol euh ou parce qu' ils ont été il y en a ça arrive qu' ils soient placés là par euh décision juridique mais faut savoir aussi par exemple euh dans le canton de Neuchâtel euh tu as un seul internat pour les enfants handicapés quoi sur tout le canton alors que et puis on n' a pas ben voilà c' est un petit internat on a vingt places euh grand maximum et puis encore vingt places euh c' est presque beaucoup pour euh la structure que c' est donc ça c' est aussi un vrai problème quoi parce que il y a pas assez quoi bon il y a pas assez d' argent quoi comme partout mais c' est vrai que moi quand on m' a dit qu' il y avait qu' un internat pour tout le canton euh ça m' avait assez choquée dans le sens que ben rien que dans mon immeuble où j' habitais euh je connaissais quatre gosses euh handicapés mentaux qui auraient eu leur place en internat mais qui n' en trouvent pas quoi donc c' est un roulement quoi et puis euh ben les priorités c' est ceux qui sont placés euh sur décision juridique quoi donc euh en internat on c' est comme si enfin ça se passe il y a il y a il y avait différents groupes en fait on a un groupe de de petits puis un groupe de grands ça rien à voir avec l' âge hein forcément ça voir avec euh le degré d' handicap donc euh on a une gamine qui avait seize ans et puis qui était euh chez les petits parce que ben enfin c' était une autiste avec un très grave euh handicap mental le plus élevé qu' il y avait donc elle est restée chez les chez les petits ça fait ben ouais de ça fait depuis huit ans ça fait depuis huit ans qu' elle est à et ça fait huit ans qu' elle est chez les petits et puis qu' il y a pas d' amélioration donc ça c' est aussi super frustrant quand on voit un truc comme ça quoi enfin qu' il y a ouais il y a eu une amélioration à un moment mais euh après c' est la régression donc ça c' est super dur aussi de devoir accepter que des fois on peut rien enfin on peut rien faire quoi on peut l' aider euh dans son quotidien mais on peut plus la faire avancer quoi donc ça c' est aussi assez insupportable de voir ça quoi enfin pour moi c' était assez difficile de voir ça donc euh voilà en internat on accueillait les enfants le matin donc ils dormaient sur place et puis après donc les éducateurs ils s' occupaient de les de les réveiller donc c' était euh en gros de six heures et demie à neuf heures le lever donc là il y a tout le travail ben d' hygiène qui commençait forcément les doucher ou les brosser les dents mais il y en a qui arrivaient tout seul bien sûr mais la plupart faut les assister donc faut leur brosser les dents faut les doucher faut les habiller après c' est le déjeuner donc euh faut leur apprendre à tenir un couteau et une cuillère à pas remplir euh sa tasse avec trois quarts de poudre de cacao puis un quart de lait parce que ça ça arrive très souvent faut apprendre à tartiner le beurre donc la plupart euh ils essaient même pas ils mangent leur tartine sans beurre parce que c' est trop difficile donc il faut faire de la guidance à ce moment-là donc on se met derrière l' enfant puis on fait les mêmes gestes que lui mais c' est vrai que c' est très difficile parce que souvent il se braque ils aiment pas qu' on les touche forcément parce qu' on entre dans leur bulle dans leur sphère privée donc ils détestent ça et puis après ben ils vont à l' école forcément donc c' est toujours dans des structures euh spécialisées qu' ils vont à l' école donc à on avait les deux structures hein la structure avec l' internat puis avec euh les classes donc il y a certains qui passaient juste de l' internat la classe puis il y en a qui qui vont ben à Neuchâtel au centre euh au centre de Neuchâtel à la Chaux-de-Fonds Hauts-Geneveys il y en a plusieurs et puis euh ils allaient là-bas en taxi et puis ben pendant qu' ils sont à l' école nous ben l' éducateur il finit sa journée enfin il finit sa journée avec les gosses forcément parce que il y a tout ce qui est on appelle ça les heures de préparation donc ça veut dire euh ben préparer un projet éducatif pour le jeune euh préparer des réseaux des synthèses en famille euh enfin il y a plein de trucs à côté quoi qui il y a pas que avec enfin l' éducateur il bosse pas que avec euh que avec l' enfant il y a plein de trucs à côté donc après le gosse quand il revient de l' école à quatre heures l' internat ben il re-accueillait l' enfant donc euh là il y a de nouveau l' éduc il est là de quatre heures à neuf heures et puis encore ça dépend des stru- amorce là c' est neuf heures c' est tôt on va dire pour un éduc parce que dans les structures avec les adolescents ou avec les adultes souvent c' est jusqu' à onze heures dix onze heures le soir hein que l' éducateur il est présent donc là après ben de quatre à neuf l' éduc ben c' est euh c' est plus là je me dirais que le travail éducatif il se fait c' est là qu' on met en place euh les euh ah les projets euh que les projets pédagogiques pour les enfants donc moi par exemple quand j' étais à un de mes projets avec un enfant c' était euh le rendre autonome euh dans dans les transports publics euh parce qu' il y en a quand m- amorce enfin il y en a certains qui arrivent hein à à devenir autonome dans leur vie puis à vivre dans des appartements protégés donc euh là c' était un jeune qui on espère un jour y arrivera donc euh c' était des petits trajets au départ que je faisais avec lui c' était simplement de jusqu' au jusqu' à la bibliothèque en fait on prenait le train puis cela fait une année qu' on le fait par exemple mais moi je le fais plus avec lui maintenant mais il y a quelqu' un d' autre qui continue ben il y arrive toujours pas par exemple donc euh par eh ben il y arrivait bien jusqu' aux vacances d' été puis après forcément ben voilà il y a les les vacances il peut plus exercer puis euh il perd tout quoi donc dès que ouais il faut sans cesse tout exercer avec eux parce que dès qu' on arrête un moment eh ben ils oublient tout quoi puis faut tout recommencer donc là ça fait une a- amorce ouais plus presque une année demi que on faisait ce projet avec lui donc euh une fois par semaine on allait à la bibliothèque en train avec lui il arrive toujours pas le faire seul en fait quoi il lui faut toujours l' adulte donc c' est vrai que c' est assez frustrant de voir que il arrive toujours pas le faire parce qu' il y a eu beaucoup ouais bon il y a eu beaucoup de changements de personne c' est pas toujours la même personne qui l' a fait aussi donc ça ça peut aussi le perturber mais c' est vrai que c' est long mais on espère quand même qu' un jour il y arrivera quoi et puis euh un des mes autres projets avec des jeunes c' était euh ben d' apprendre à écrire en fait tout simplement enfin d' abord c' était simplement d' apprendre à tenir un crayon donc euh même pas écrire donc faut savoir que ce jeune il avait quand même euh seize ans donc c' est super tard pour apprendre à tenir un crayon mais euh on n' avait jamais réussi euh jusqu' à maintenant il se braquerait il se braquait trop en fait donc euh là c' est vrai que quand je suis arrivée c' était la période où commençait à aller mieux donc euh je me suis occupée de ça avec lui donc pendant un an tous les soirs on faisait ses devoirs euh et puis c' était un jeune qui avait super envie donc c' était génial de bosser avec lui donc euh pendant un an on a commencé par euh simplement apprendre à tenir un crayon euh faire des ronds des cercles la motricité fine et tout et puis maintenant il commence à savoir enfin écrire des chiffres mais justement dès qu' il y a euh ouais dès qu' il y a des vacances ou quoi que ce soit et puis qu' il peut plus l' exercer pendant une semaine ben quand il revient euh bon il perd plus tout totalement maintenant parce que ça fait quand même longtemps qu' on exerce mais dès qu' il y a une petite pause eh ben c' est vrai que on voit tout de suite que ça fait des dégâts quoi euh il faut recommencer euh à faire ouais à exercer plus quoi donc c' est vrai que c' est super important que les parents ils suivent aussi derrière quoi parce que souvent les parents ils coopèrent pas trop parce que ils sont assez braqués par rapport à aux éducs parce que parce que ouais on leur euh on leur pique leur gosse entre guillemets quoi ils sont plus à la maison euh donc c' est assez frustrant pour un parent je pense de voir ça quoi que c' est des autres gens qui s' occupent de leur gosse parce que ils y arrivent pas eux donc euh c' est vrai que souvent les parents euh bon il y en a qui coopèrent hein mais euh c' est vrai que souvent les parents coopèrent peu donc faut essayer toujours de garder au maximum euh un bon contact avec les parents mais c' est super difficile quoi donc là en l' occurrence avec ce jeune euh c' était des parents qui coopéraient très peu donc c' est vrai pendant les vacances ils allaient pas prendre cinq minutes enfin ne serait-ce que cinq minutes pour lui faire écrire quelque chose quoi donc euh voilà donc maintenant je m' en occupe plus parce que j' ai quitté mais euh je sais qu' il y a quelqu' un qui continue avec et puis euh et puis ça se passe bien quoi mais ça c' est aussi frustrant de quitter ces jeunes parce que ben par exemple quand j' étais en classe quoi il y en a un avec qui je ben suites de syllabes incompréhensibles ouais s- amorce le contact allait très bien et puis euh euh j' avais réussi à faire beaucoup de progrès avec lui et puis euh ben là quand je suis partie c' est quelqu' un d' autre qui est venu et puis le contact avec cette personne eh ben ça passe euh pas beaucoup et puis ben il régresse quoi donc c' est assez frustrant quand euh il m' appelle pour me demander euh qu' est-ce qu' il peut faire avec lui de voir que ben tout ce que j' avais fait euh ben c' est parti en fumée donc euh forcément c' est c' est chiant donc euh voilà mais bon c' est comme ça