unine08a14m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine08a14m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
une ferme
Date d'enregistrement:
29/03/2008
Durée d'enregistrement:
00:11:20
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine08-dpa
Âge:
21-60
Sexe:
F
Profession:
agriculteur
Niveau d'études:
collège
Lieu de naissance:
Suisse, Bâle
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
narration
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
1
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine08a14m.html
Texte:
voilà j' aimerais bien te raconter euh ce que je sais sur une ferme qui est située euh entre et le elle est collée au elle s' appelle la elle a été bâtie en mille six cent vingt-huit donc il y a bientôt quatre cents ans de ce fameux prince-évêque qui qui est fêté à Porrentruy ces temps euh Blarer de Wartensee euh on s' est toujours posé la question qu' est-ce qui l' a motivé à déchiffrer euh la forêt ici parce que il y avait que de la forêt partout et puis là mais de construire une ferme à un endroit pareil c' est c' est c' est curieux mais on n' a pas trouvé même pas aux archives euh de l' ancien évêché on n' a pas trouvé des documents qui qui parlaient justement pourquoi euh ce ce ce donc cette ferme a été construit ici avec aussi cette architecture assez spéciale qu' elle a on sait que euh on est allé voir aux archives mon mari et moi alors on a on a vu aussi que il y avait peut-être au dix-huitième siècle ça je peux plus dire euh correctement un propriétaire qui s' appelait Mouhay Mouhay et le nom ne vient pas de l' eau parce que cet endroit est mouillé ça ça vient de ce nom Mouhay donc c' était c' était euh de de de petite à petite le chan- amorce était euh le le nom a été changé comme ça alors on sait aussi que qu' en mille huit cent quatre-vingts huit la petite chapelle qui est située là sur euh sur sur sur les hauteurs vers l' est était construit euh par euh monsieur Daucourt monsieur Daucourt il était avocat-notaire à il avait deux filles et il a dédié les deux cloches qui sont dans la tour euh euh à ses deux filles je me rappelle plus du nom et puis c' est aussi intéressant que cette chapelle a été construite sur un lieu à un lieu où il y avait déjà un tout vieux oratoire très très vieux c' est même possible que c' était déjà un haut culte des qu- amorce des celtes j' ai entendu ça quelque part dans cette chapelle il y avait une madone donc une statue de de de de Marie qui était il paraît très très précieuse elle est elle est citée à plusieurs endroits la chapelle d' ailleurs s' appelle et puis cette cette Marie cette statue de Marie a été malheureusement pris par madame Cerf qui était propriétaire euh dans les années trente quarante euh cinquante et quand ils ont vendu la ferme elle a pris cette Marie avec parce que elle trouvait elle est mieux chez elle et puis on trouve ça très très dommage que que elle elle n' est plus dans cette chapelle où elle devrait être alors euh la euh se situe aussi sur un chemin pédestre entre et le ou entre euh tu peux aussi euh dire entre euh euh et le il y a une carte pour chemins pédestres où le chemin est indiqué là-dedans alors là sur le site de cette ferme tu trouves euh la vieille écurie qui est justement de mille euh six cent vingt-huit mais juste euh le le le vieux stock hein il y a eu des des des rénovations où ils ont reconstruit des annexes euh au fil des années et la maison ici où on se trouve elle était construite en mille euh neuf cents mille neuf cent quinze probablement parce que la ferme a brûlé les gens avant habitaient dans le vieux bâtiment et on s- amorce on connaît les enfants et petits-enfants d' une famille Gerber qui était locataire donc de ce de ce notaire Daucourt et qui ont eu si je me trompe pas dix seize enfants et ils ont vécu là dans euh dans cet appartement qui est qui est à l- amorce dans l' écurie là avec très très sur sur très très peu de place et c' était des mennonites et ce qui est c' est curieux ils ont eu leurs propres s- amorce leurs propres écoles et ça c' est je trouve c' est assez intéressant aussi que le le le le notaire Daucourt qui était un bon catholique j' imagine a a laissé cette ferme à une famille mennonite au euh ils ont peut-être même pu faire leur culte ici en tout cas ils ont eu leurs euh leurs propres écoles ici ça et puis euh ça c' est notre maison mille ne- amorce mille neuf cent quinze et il paraît que il y a encore une fois eu le feu alors euh les deux filles de ce fameux notaire venaient toujours passer les week-ends et les vancances ici et il voulait les savoir en sécurité c' est pour ça il a construit quatre ans plus tard le chalet où la grand-maman habite là et le chalet sur internet on a trouvé le nom chalet et puis c' est c' est marrant parce que tout autour de de ce chalet il y a d' immenses arbres de houx qui qui fleurissent est c' est splendide en hiver euh euh avec ces baies rouges on trouve rarement de de si belles espèces de d' arbres de houx alors depuis ce chalet il y a une allée qui va vers la chapelle et depuis la chapelle il est il y a une allée qui rejoint le chemin qui vient de donc il avec par deux allées tu peux euh rejoindre la chapelle et c' est encore curieux parce que au vingtième siècle après après Daucourt je ne sais pas qui il a vendu la ferme était propriété de l' évêché de Soleure quelques années donc euh dans ces allées tu peux t' imaginer euh euh l' évêque ou ses auxiliaires je sais pas qui lire leur euh leur br- amorce brevet qu' on dit brevet là sur ces allées c' est je trouve ça je trouve ça marrant et après il y avait il y avait encore d' autres propriétaires il y avait quelques années sûrement peut-être vingt-cinq vingt-sept ans la famille Cerf qui sont distribués partout tout dans le Jura une très très grande famille qui qui ont j' ai l' impression ils regardent la ferme aujourd' hui encore comme comme leur propriété je pense et les enfants sont encore aujourd' hui malheureux que le papa parce que à l' époque le prix était bon a vendu la ferme ouais alors donc sur euh le domaine de de cette il y a peu près cent hectares dont dix hectares de forêt ce qui est très très intéressant parce que on ne dépend ni de mazout ni de de de d' autres euh d' autres euh euh ouais ouais pour euh pour chauffer euh ces maisons ça c' est c' est très très bien ça donne beaucoup de travail mais mon mari il aime beaucoup faire ça c' est un climat assez rude parce que côté ouest c' est très ouvert hein il y a les là mais c' est quand même assez ouvert alors euh tu peux pas faire autre chose que l' élevage l' élevage bovin et puis traire des des vaches pour pour pour qu' on ait un salaire au moins mais des cultures euh tu peux on a fait des de l' épeautre on a on on a fait de l' épeautre on n' a pas fait d' autres cultures parce que justement le climat ne le permet pas on fait des pommes de terre on fait des carottes pour vendre ça se prête très très bien euh les pommes de terre là aux sur neuf cents mètres elles sont délicieuses et puis on cultive des légumes mais beaucoup aussi dans les serres le changement de climat qu' on constate quand même depuis depuis quelques années nous a quand même euh procuré quelques étés maintenant assez difficiles donc on a dû euh deux années de suite pas l' année passée mais avant on a dû acheter euh le fourrage pour euh très très cher alors euh vraiment beaucoup beaucoup de fourrage alors euh ça nous pose quand même euh on se pose quand même la question euh comment l' agritu- amorce l' agriculture en général peut peut survivre euh euh dans le futur parce que c' est un courant que que tu peux pas stopper on constate des étés plus secs euh euh avec très peu d' eau et bien sûr euh l' herbe ne pousse pas ou pousse très peu on pu- amorce en plus on est on fait du biologique alors on peut pas apporter de l' engrais chimique euh de le l' engrais synthétique alors on comme engrais tu peux apporter que le purin et le fumier et ce qui ne fait pas pousser si vite euh euh l' herbe comme avec euh des engrais euh synthétiques mais euh on est on est assez confiante que qu' on peut quand même continuer de de travailler encore un moment là alors non en fait euh en fait non