unine08a21m

Corpus:
OFROM (O)
Filename:
unine08a21m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Abstract:
son burn out
Recording date:
07/07/2008
Recording duration:
00:10:17
Signal type:
audio
Sound quality:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Annotation tiers:
Annotation automatique
Identifier:
unine08-jga
Age:
inconnu
Gender:
M
Profession:
ingénieur
Level of education:
études supérieures
Birthplace:
inconnu
Annotation status:
automatique
Type:
narration
Sector:
privé
Milieu:
amical
Modality:
oral
Number of speakers:
1
Channel:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine08a21m.html
Text:
ben voilà donc euh je vais te parler de ce que j' ai vécu ces derniers temps à savoir mon burn out ce qui s' est passé c' est que il y a quelques années enfin il y a quelques mois plutôt j' ai commencé à avoir mal j' ai eu un problème avec euh des hémorroïdes qui étaient relativement conséquents j' ai eu aussi un problème avec euh les les les hanches j' avais vraiment mal et c' était étonnant j' étais chez le médecin le médecin m' avait dit ben il me faut la physio euh vous avez des problèmes des hanches vos hanches certainement qu' à long terme vous devrez vous faire opérer parce que c' est c' est pas bien ou elles sont mal accrochées à l' intérieur de du bassin donc faudra vous opérer ben on va faire la physio donc j' allais chez la phys amorce chez le physio qui était je ne sais plus juste à côté et euh j' avais neuf séances à faire et après chaque séance il me disait c' est étonnant mais vos muscles ils restent toujours aussi raides et donc c' est quand même étrange euh ce genre de phénomène c' est même pas très normal vu que la la la la physio finalement n' a pas apporté de d' amélioration autre élément que que j' avais qui était euh qui qui faisait que ça ne march- amorce que je ne me sentais pas bien c' est que j' avais aussi les yeux qui que je pouvais presque plus regarder la télévision euh et puis euh dernier élément des arythmies cardiaques à chaque fois que j' allais au lit donc le coeur qui faisait suites de syllabes incompréhensibles à chaque euh arythmie cardiaque donc je me disais attends ici c' est quand même dangereux qu' est-ce que je veux faire et puis euh deux ou trois fois durant la nuit ben j' ai voulu euh je me suis senti mal je me suis réveillé en étant complètement euh en suffoquant donc euh cette suffocation n' était pas normale non plus et puis euh le dernier élément qui m' a fait dire que j' avais un problème il fallait que j' aille chez le médecin c' était le fait qu' en pleine nuit je me suis révé amorce j' étais j' étais vraiment en nage vraiment donc plein je transpirais j' avais beaucoup transpiré ce qui était pas normal et donc là le lendemain j' ai pris rendez-vous chez le médecin je suis allé chez le médecin dans la journée je suis l' après-midi même c' était vers une heure je crois je sais plus exactement quand et puis euh là il m' a dit ouais effectivement vous n' allez pas très bien euh on voit que c' est c' est pas génial et puis euh il m' a dit vous aimeriez faire une pause ou vous ne voulez pas faire de pause j' ai dit je veux faire une pause pour un petit peut montrer aussi que je suis pas bien pe amorce pour par rapport à ma hié- amorce ma hiérarchie donc j' ai fait une pause de huit jours euh huit jours après je suis retourné chez lui et puis il y avait le médecin chez mon médecin donc et puis chez mon médecin il m' a dit ouais ça va quand même un peu mieux on voit que vous êtes moins euh je dirais tout azimut à vous occuper de différents dossiers en même temps donc euh moins un peu plus hiérarchisé dans votre euh votre cerveau mais je pense qu' il est bien qu' on vous fasse qu' on vous fasse une crise une euh une prise de de d' antidépresseurs alors il m' a proposé la suites de syllabes incompréhensibles je ne peux en tout cas en tout cas c' est l' équivalent du Prozac et puis avec ça ça devrait il m' a dit oh ah avec ça ça devrait aller entre huit et euh huit dix tu veux que je on peut faire une pause donc euh comme je te disais je suis allé donc euh la deuxième fois chez le médecin et puis là il m' a dit on va faire une euh une euh ben on va vous faire euh on va vous faire prendre un antidépresseur la fluoksétine qui est équivalent au Prozac sous sept à huit semaines d' ici sept à huit semaines après vous devrez être bon et euh puis euh on est dans un temps suffisamment long pour reprendre le le travail alors j' ai commencé à prendre ce produit les les la les six premiers jours c' était à raison de une demi pastille par jour après c' était une pastille entière et au fur et à mesure que j' en prenais ben j' avais l' impression de de tomber toujours un peu plus toujours un peu plus et toujours plus bas dans la dépression euh par exemple euh le maire est venu là il avait pris rendez-vous le le mercredi bon ben le jeudi c' était la fête dieu euh donc il il a pris rendez-vous pour le vendredi et euh rien que du fait de qu' il soit présent rien que du du fait qu' il veu- amorce qu' il veuille venir ça m' a fait ça m' a vraiment j' étais anxieux donc ça n' allait pas du tout et puis euh ensuite euh il est venu donc je vraiment je n' étais pas bien ce jour-là ensuite j' ai lu dans le journal un truc qui était encore euh pire pour moi c' est le fait que le le procureur avait décidé d' ouver- amorce d' ouver- amorce d' ouvrir une euh euh une enquête pénale contre euh contre x plus précisément c' était pas euh enquêter sur le propriétaire du et le responsable de l' aménagement du territoire par rapport aux inondations qu' il y a eu au mois de d' août deux mille sept euh c' était le sept ou huit août deux mille sept et cet élément-là m' a vraiment fait encore plonger encore plus loin j' ai encore justement encore plus bas et vraiment là j' ai eu des envies suicidaires très fortes euh j' ai eu de la chance d' avoir euh de la famille autour pour euh m' entourer mais une fois je suis allé en forêt je me disais là ça irait bien comme placement pour mettre le la corde autour du cou donc euh euh c' était vraiment pas bien j' étais j' étais vraiment pas bien euh je crois que mon amie n' a pas subi un très mauvais week-end cette semaine-là ce week-end-là euh ma fam- amorce fa- amorce ma parenté aussi et j' avais rendez-vous le lundi de nouveau chez le médecin et là chez le médecin je lui ai dit tout ça tout ce qui s' était passé tout ce que j' avais ressenti et moi il m' a dit cette fois-ci bon c' est terminé enfin faut fasse parce que euh il faut qu' on fasse une pause et on vous fait aller euh directement à donc l' unité euh hospitalière médico-psychologique de ou bien un autre à à la prairie à mais il y avait le problème des assurances donc j' ai dit OK pour euh pour pourvu que je sois en-dehors de donc l' après-midi euh je suis allé là-bas je dois dire que le médecin il m' a dit vous n' avez pas le choix c' est soit vous y allez de votre plein gré soit je vous fais par un pa- amorce par un suites de syllabes c' est-à-dire que je vous place de manière involontaire pour préserver votre vie donc j' ai dit moi j' y vais je préfère aller là-bas je serai bien mieux et puis euh j' ai vu la psychiatre quand je suis arrivé donc aux urgences je me suis annoncé au bout d' une heure il y a la psychiatre qui est venue j' ai eu un entretien avec elle euh elle me je lui ai expliqué un petit peu ce qui s' était passé je lui aussi expliqué les problèmes que j' avais eu au tribunal quand j' avais été poursuivi euh parce qu' une dame était tombée dans une écopoint au moment de la vidange donc de l' écopoint et que ça je pense que je ne l' ai jamais avalé et je ne sais pas si je vais l' avaler une fois euh différentes choses je lui ai expliqué ces problèmes de santé que j' avais au niveau euh ben du coeur au niveau de euh des hémorroïdes au niveau euh des musculaire je crois des des des jambes aussi donc du bassin et elle m' a dit ouais ben c' est clair premièrement quand on en a ras le bol avec le travail ben on en a plein le cul elle m' a dit vraiment vulgairement elle m' a dit ça pour bien préciser que c' était les hémorroïdes euh et puis elle m' a dit ben de toute façon vous n' avez qu' un ch amorce seul que un seul choix c' est changer de boulot vous n' avez pas le choix autrement vous allez replonger puis ça va v amorce vous allez retomber puis elle m' a dit mais le procureur il est fou c' est un taré faut que c' est pas c' est n' importe quoi de penser attaquer dans tous les sens à à tout moment donc euh je crois que ça m' a fait prendre aussi conscience de c- amorce de de des propositions qui ont été faites par ma par euh l' entourage de ma famille qui me disaient tous il faut que tu changes de j- amorce de boulot parce que si tu continues là ça ne va pas aller tu vas t' enfoncer puis ça v amorce suites de syllabes incompréhensibles tu vas tout faire pour euh ben tu tu vas en crever quoi en quelque sorte donc euh j' ai fait un parcours là-bas de dix jours à euh le premier jour t' arrives là je suis arrivé ils se demandaient d' où je débarquais j' étais tout heureux d' y être j' étais là ah j' étais tout heureux parce que j' étais c' était presque pour moi je pense un grand un grand poids qui partait rien que de s de me dire je pars je m' él- amorce je m' é- amorce je m' é- amorce je pars de j' ai un poids qui part je suis en-dehors de tout j' ai plus de liens avec quoi que ce soit alors la première chose ils m' ont dit la première nuit vous aur- amorce vous serez cassé à tous les niveaux parce qu' on va vous donner un médicament qui va vous faire dormir et effectivement je l' ai pris à dix heures le soir j' ai dormi jusqu' à huit heures suites de syllabes incompréhensibles sept heures et demi là j' ai pu me lever je suis allé me doucher euh j' ai déjeuné prends les médicaments qu' ils m' avaient prescrits donc du des antidépresseurs des produits aussi euh an anxiolytiques et puis euh après je suis allé me recoucher j- amorce ils sont venus me réveiller pour venir manger dîner à midi après le dîner je me suis allé je suis allé me recoucher je me suis réveillé de nouveau ré- amorce vers cinq heures et vers cinq heures j' étais à peu près bien à peu près bien j' étais de nouveau à peu près bien et donc je c' est-à-dire j' étais vraiment cassé c' est-à-dire que jusque-là je vivais dans la nervosité ce qui n' étais pas le cas jusqu' à maintenant euh ce qui n' était plus le cas en définitive donc maintenant la nervosité était pas avait disparue mais grâce aux anxiolyti amorce anxiolytiques je pouvais vivre à nouveau normalement et là c' est vrai que pendant quelques jours euh j' ai vécu comme un zombie hein euh je tourne tu n' es pas tu es pas bien tu es dans les vapes tout d' un coup tu as une période où tu es relativement moins bien donc très tu es très fragile et euh je suis finalement encore très fragile euh la psychiatre elle m' a dit vous en avez en tout cas pour euh six mois minimum pour euh ça et neuf mois de traitement antidépresseurs pour que vous soyez de nouveau en forme et je ressens effectivement cette difficulté dans le sens où euh dès le moment où j' ai des choses où je dois m' impliquer moi mais personnellement euh ben je je sens une pression très forte donc que j' arrive difficilement à supporter et euh c' est difficile pour mon entourage actuellement par rapport à ça donc euh c' est pas évident j' essaie maintenant de diminuer les anxiolytiques j' aimerais faire une pause donc je suis toujours sous anxiolytiques mon médecin je l' ai revu il y a quelques jours il m' a demandé de diminuer