unine08a23m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine08a23m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
parcours scolaire et professionnel
Date d'enregistrement:
27/04/2008
Durée d'enregistrement:
00:14:50
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine08-lha, unine08-lhb
Âge:
inconnu, inconnu
Sexe:
M, F
Profession:
photographe, inconnu
Niveau d'études:
lycée, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Jura bernois, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine08a23m.html
Texte:
alors j' aimerais que tu me racontes dix minutes pendant ouais dix minutes quart d' heure comme ça c' est moi qui regarde j' aimerais que tu me racontes tout ton parcours scolaire et professionnel tout ce qui est formation depuis ce que tu te souviens le plus loin en arrière de l' école mais je dois raconter quoi jusque ben ce que tu as vécu quelles écoles tu as fait où tu as fait tout ça jusqu' à jusqu' à ce que tu aies eu ton métier définitif final celui que tu exerces aujourd' hui en commençant par ce que tu te souviens le plus en arrière l' école enfantine on doit travailler de s amorce de ça on doit parler de ça ben tu parles de ce que tu veux je sais pas mais ton parcours scolaire il est long ton parcours scolaire hein après tu me dis ce que tu veux dessus mais alors vas-y je t' écoute parce que ça déjà lan- amorce tu enregistres déjà on s' en fout de toute façon après je prends ce que je veux après je coupe tu m' entends là ah ouais bon alors donc moi je suis né à je suis né dans le Jura bernois et à neuf mois avec mes parents on est descendu sur la plus particulièrement et puis c' est là que j' ai eu une petite soeur et que j' ai commencé euh mon école à l' âge de euh six ans je pense c' était un grand j' avais une grande difficulté à quitter la maison parce que premièrement il y avait ma soeur qui avait dix-huit mois de moins que moi qui et avec qui j' étais très lié avec qui on jouait donc c' était c' était difficile de quitter la maison et puis en plus l' école visiblement je devais pas trop aimer euh d' entrée euh et manque de chance la la prof de l' époque donc là on parle des années euh suites de syllabes dix-neuf cent soixante euh cinq je pense euh la la prof de l' école ben c' était de l' école enfantine c' était une euh une maîtresse qui allait prendre sa retraite euh à la fin de l' année de l' école enfantine donc ce qui fait qu' elle utilisait des méthot- amorce des méthodes pédagogiques qui étaient pas forcément euh au goût du jour de l' époque et certainement que ça m' a pas favorisé non plus dans le sens où euh très vite très vite euh très vite les choses se sont dégradées où où j' avais beaucoup de peine à aller à l' école euh la maîtresse elle était pas sympa je restais dans mon petit coin euh et ça je me souviens très bien et puis une un des un des exemples les plus les plus terribles que j' aie vécu à l' âge de six sept ans là maintenant je me souviens plus très bien quel âge exact j' avais mais c' était la fois où j' étais allé présenter mes mes mon cahier d' écriture sur lequel j' avais fait euh toute une série de zéro ou de o ça je me souviens plus très bien ce que c' est mais c' était en un zéro un cercle en fait et j' étais allé très très fier de moi en me disant que là j' avais vraiment bien réussi ma ma ma page de o et puis euh résultat des courses j' avais p amorce j' avais reçu une euh une baffe euh aller retour euh comme toute récompense et là j' avais vraiment rien compris à l' histoire euh j' avais même fait dans mes dans mes culottes enfin c' était quelque chose de de dramatique pour moi et ça ça m' a pas aidé dans la suite de mon parcours scolaire et spécialement parcours scolaire euh première deuxième années enfan- amorce euh primaires parce que là euh vraiment pour reprendre confiance en moi c' était ça été difficile ce qui a certainement contribué à avoir euh une euh une filière scolaire euh ma foi assez assez banale dans le sens où euh jusqu' en quatrième année j' étais pas pas très brillant ensuite ensuite ben j' ai commencé à prendre confiance en moi malheureusement j' ai eu un accident de ski qui a fait que au moment des sélections pour des voies pré-gymnasiales comme on l' appelle maintenant ou euh voies euh d' orientation euh générales euh ben ça c' est aussi mal passé parce que j' ai fait euh quelque chose comme trois semaines d' extension euh complètes euh à l' hôpital et puis après une euh remise en en condition qui a duré quasiment six mois donc là du coup j' avais de nouveau euh euh ben j' ai pas pu me présenter en fait aux aux examens pour pouvoir poursuivre ma ma formation scolaire dans une voie générale ou pré-gymnsasiale donc du coup j' ai continué l' option faut dire que l' option à l' époque euh la voie option à l' époque c' était pas forcément ce qu' on entend maintenant où il y avait encore des possibilités après de trouver des professions et des apprentissages qui pouvaient euh après donner quand même une euh une certaine euh comment te comment faut dire ça qui pouvait donner à aux gens qui qui f amorce qui suivaient ces formations comme polymécanicien ou comme euh ingénieur géomè- amorce euh dessinateur géomètre ou dessinateur en bâtiment ça p amorce ça permettait quand-même d' avoir un statut après professionnel intéressant et ça permettait quand même d' avoir des débouchés pour continuer une formation après coup donc euh moi arrivé à seize ans en fin d' école obligatoire euh il fallait ben quand même que je fasse quelque chose donc mon papa étant lui-même mécanicien de précision euh ben on a un peu suivi la filière et puis je me suis euh j' ai passé des examens d' entrée donc déjà là il y avait une sélection et puis j' ai été pris dans une euh dans une entreprise qui avait une euh une cote de formation euh réputée dans le sens où c' était une des deux deux entreprises où où les les gens aimaient bien être formés c' était et moi j' ai pu aller à la c' était une une bonne chose et puis tout de suite bah quand même euh l' évolution des choses ont fait que après euh la première année de de f- amorce d' apprentissage avec des cours euh à l' école professionnelle qui se passaitaient très bien on m' a orienté vers une voie qu' on appelait cassa amorce classe avancée qui permettait après en fait c' était une euh une progression c' était pas encore la maturité professionnelle mais c' était une voie parallèle qui permettait de préparer les les apprentis amorce à passer les concours d' entrée à ce qu' on appelait avant les écoles d' ingénieurs euh et euh et et école technique supérieure maintenant qui s' appelle HES euh et au fait ce c' était c' était une voie qui qui qui était assez assez agréable on avait plus de cours théoriques euh c' est c' est c' est c' était bien ça permettait de de parfaire ses connaissances d' avoir une culture générale qui qui se développait donc j' ai j' ai j' ai eu du plaisir à suivre cette formation ensuite euh dans le cadre de ce euh de cette entreprise il y avait un un comment on appelle ça un club de photo un club photo et puis c' est quelque chose qui m' intéressait euh déjà un petit peu euh au départ et puis je euh je me suis inscrit à ce club de photo et j' ai participé aux différents cours proposés aux animations et caetera et puis c' est quelque chose qui a commencé à me à me plaire et plus j' avançais plus je me disais que je me voyais pas très bien en tout cas comme mécanicien certainement pas comme ingénieur constructeur certainement pas non plus parce que derrière une planche à dessin à l' époque c' était comme ça euh je euh je me sentais pas vraiment donc du coup euh je me suis intéressé je me suis renseigné pour savoir quel débouché quelle possibilité il y avait de formation quel débouché il y avait après pour travailler dans le domaine de la photographie et puis j' avais pris contact avec euh une école de photo à et j' étais allé voir son doyen qui m' avait expliqué dans les grandes lignes euh les démarches à entreprendre euh moi j' avais alors dix-neuf ans euh j' étais en troisième année fin de troisième année début de quatrième année d' apprentissage euh comme mécanicien et puis euh là j' ai entrepris des démarches pour me présenter aux examens d' entrée de l' école de photographie de euh en dix-neuf cent quatre-vingt septante-neuf quatre-vingts et après avoir passé le concours euh passé les entretiens qui s' en suivaient euh ben j' ai été sélectionné sur euh cent cinquante euh sur cent cinquante participants ils en sélectionnaient quinze et je faisais partie de ces quinze donc pour moi c' était une occasion et un signe comme quoi il fallait que je persévère dans cette voie ce qui fait que j' ai demandé un tout petit délai de afin de pouvoir terminer euh l' apprentissage mettre un petit peu de l' argent de côté en travaillant dans mon domaine euh dans la mécanique et puis pouvoir régler mes problèmes enfin mes problèmes mon service militaire c' est-à-dire l' école de recrue pour pas être embêté avec quatre mois d' arrêt au milieu d' une nouvelle formation donc j' ai fait déplacer mon entrée à l' école de photo à d' une année et puis ensuite j' ai entrepris euh cette euh euh comment dire cette formation à euh qui m' a amené en dix-neuf cent huitante-quatre à obtenir mon CFC alors j' avais deux CFC en fait de photographe à et puis dans le cadre de cette euh de cette formation il y avait une année de de stage à réaliser euh en entreprise ou chez un photographe là j' ai eu l' opportunité de me présenter à dans un laboratoire pour euh faire des une un travail sur euh l' holographie et la photographie euh scientifiques et du coup eh ben j' ai pu profiter bénéficier de cette euh de cette entrée dans dans l' institution euh pour développer après l' obtention de mon CFC de photographe une euh suites de syllabes développer un une certaine forme de suites de syllabes incompréhensibles développer une une entreprise de de service photographique à l' intention de l' institution et avec une clientèle privée euh à côté voilà en gros ma par mon parcours scolaire et professionnel et maintenant ça fait combien de temps que tu travailles à comme photographe alors ça va faire euh ben puisque j' ai terminé en dix-neuf cent quatre-vingts-quatre donc ça va faire vingt vingt-quatre ans que je travaille euh en partie euh sur le site de et pour des clients privés et le métier il est le même que il y a vingt ans en arrière aujourd' hui alors l' évolution du métier évidemment a aussi changé puisque moi j' ai appris ma mon mon métier de photographe avec les les procédés argentiques argentiques euh donc il y avait tout un aspect prise de vue travail ave- amorce enfin prise de vue travail avec des chambres techniques grands formats euh maîtrise de la lumière euh maîtrise du flash électronique qui commençait à apparaître et qui devenait la source euh de de lumière artificielle euh primordiale alors que précél amorce précédemment on utilisait plutôt des lampes tungstène ou halogène euh donc là il y avait déjà un petit changement une petite révolution au niveau de de la maîtrise de la lumière mais ça on était en plein dedans donc euh c' est quelque chose qu' on appris en parallèle donc à la fois la l- amorce la lumière halo enfin artificielle euh continue et puis la lumière flash euh donc ça c' était une une une évolution qu' on a vécue et puis ensuite ben le travail s' est fait euh euh de cette manière jusqu' en suites de syllabes ouais au dos dans autour des années deux mille deux mille trois et puis là l' avènement du numérique a aussi alors complètement bouleversé la donne dans le sens où ben le travail euh en fait on chan- amorce pour pour le travail de photographie on changeait de support il fallait toujours il faut toujours savoir maîtriser la lumière il faut toujours avoir cette euh cette vision particulière qui fait que euh la photographie suites de syllabes a un sens est témoin d' une émotion est té- amorce est témoin d' une euh compréhension euh si c' est dans le cadre scientifique on cherche à faire comprendre une un phénomène ou une euh un concept si on est dans l' ordre artistique on cherche à faire passer une émotion et donc tout ça ça existe tout ça c' est le propre du photographe par contre ce qui a changé c' est le support maintenant plutôt que travailler sur un film argentique ben on travaille sur un support numérique et là le support numérique euh euh a pour conséquence que on travaille plus en chambre noire mais on travaille sur ordinateur pour reprendre les images les retravailler les les les diffuser donc cette partie-là du du métier a complètement changé et là effectivement ça quand même nécessité euh de ma part et de la part de la collaboratrice avec qui je je travaille qu' on se reforme qu' on qu' on reparte euh dans dans une formation alors soit une formation euh sur le tas comme on dit enfin sur le terrain soit en prenant des cours enfin tout ça fait que euh euh la formation continue dans notre branche on connait relativement bien parce qu' on est on est bien obligé maintenant et il est plus concevable d' imaginer le le métier à quelques rares exceptions sans une maîtrise en tout cas plus ou moins partielle de euh de la de l' informatique quoi donc euh et d' ailleurs dans dans ce cadre-là moi je vais euh à partir de l' année prochaine c' est-à-dire en deux mille neuf continuer une formation pour me perfectionner dans le domaine numérique pour être plus à l' aise dans les différents traitements de l' image euh en post-production parfait merci suites de syllabes incompréhensibles c' est très bien mais je dois me concentrer hein