unine11b01m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine11b01m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
chant
Date d'enregistrement:
11/11/2011
Durée d'enregistrement:
00:10:08
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine11-vpa, unine11-vpb
Âge:
21-60, inconnu
Sexe:
F, F
Profession:
enseignant de musique, inconnu
Niveau d'études:
études supérieures, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Frydeck, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine11b01m.html
Texte:
et puis euh quand je suis arrivée à l' école secondaire je ben je me suis euh engagée dans la chorale je j' aimais beaucoup ça et puis là aussi les profs de musique ils ont repéré un peu puis il y en a un qui m' a dit mais tu sais qu' on peut prendre des cours de chant comme des cours euh d' un instrument j' étais là euh non et puis euh ben j' ai commencé à prendre des cours de chant quand j' avais quinze ans et puis euh voilà j' aimais bien ça j' avais pas particulièrement d' ambition beaucoup euh je me voyais pas forcément suites de syllabes incompréhensibles la musique scénique l' opéra j' ai connu ça assez tard relativement tard euh au début je m' intéressais juste au chant euh le chant quoi beaucoup des oeuvres même religieuses ou des choses comme ça et puis j' avais pas forcément l' ambition de de devenir euh une chanteuse euh lyrique euh ou je sais pas quoi mais euh mais j' avais envie que la musique fasse partie de ma vie professionnelle après euh j' en suis un petit peu revenue suites de syllabes incompréhensibles mais ouais ça s' est fait un petit peu comme ça et puis tu fais un peu de tout euh parce que toi tes élèves tu les fais suites de syllabes particulièrement ben en fait moi je m- amorce même si moi je m' intéresse à d' autres musiques j' enseigne quand même euh essentiellement euh la technique classique parce que à quelque part j' ai été formée dans ça c' est ce que je connais le mieux c' est ce que je gère le mieux après euh j' ai fait beaucoup de master classe après la fin de mes études j' ai j' ai euh ouais j' ai vraiment appris à pouvoir enseigner en regardant les leçons des autres gens d' autres personnes qui prenaient des cours à en assistant à un nombre incalculable d' heures euh de cours d' autres d' autres élèves d' autres étudiants et puis euh ce qui fait que c' est surtout ce répertoire-là que je connais que je sur lesquels j' ai des choses à dire après il m' est arrivé j' ai eu deux ou trois fois des chanteuses qui venaient du du jazz ou de l' EJMA ou euh qui étaient déjà un peu puis qui voulaient justement absolument travailler avec une chanteuse lyrique sur des choses techniques euh classiques notamment ben la gestion du souffle des choses comme ça alors euh là j' ai travaillé un petit peu sur un répertoire qui était moins connu mais encore une fois les choses comme le jazz c' est il y a aussi une il y a aussi une tradition quand même un peu un peu solide donc là c' était facile à faire mais c' est clair que les les gens qui viennent me voir pour me dire euh ouais en fait euh j' aimerais bien m' améliorer au karaoké je leur dis bon ben peut être que ça va pas jouer euh je travaille quand même beaucoup avec du matériel qui est sur du support donc déjà les gens qui arrivent pas lire une partition pour moi c' est quand même très handicapant parce que ça veut dire je dois tout faire à leur place je dois leur mettre les choses dans la bouche vraiment à proprement parler puis c' est enfin c' est très épuisant et donc en général euh le quand j' ai des demandes comme ça je les redirige quand même vers des gens et il y a des gens qui font facilement du pop des trucs comme ça qui moi je suis moins à l' aise c' est pas que j' aime pas mais au niveau de l' enseignement je suis moins à l' aise OK et tu as peut-être une anecdote à par rapport à un élève qui t' a marqué ou que ohlala j' en aurais beaucoup j' en aurais vraiment beaucoup euh euh il y a il y a une une rencontre qui m' a beaucoup marquée alors justement moi je prends général des gens j' ai pas mal de d' élèves qui sont jeunes ça c' est chouette parce que j' ai ils sont qui sont à l' université je sais pas pourquoi j' ai plein d' élèves qui sont à l' EPFL voilà ils sont musiciens dans l' âme ils aiment bien ça euh j' ai quelques personnes plus âgées qui chantent dans des choeurs et puis qui sont très à fond dans les trucs et puis je suis très prudente quant aux enfants ce qu' il y a eu il y a quelques années il y a eu une grande mode parce que il y avait le film euh les choristes qui est sorti alors tous les parents voulaient faire chanter leurs enfants euh j' avais tout le temps des appels pour des enfants de dix ans euh même plus petits des fois six ans comme ça et puis là euh là j' ai dû mettre le hola donc euh j' ai j' ai toujours euh plutôt refusé les enfants parce qu' une voix d' enfant c' est c' est c' est très difficile c' est d' abord c' est très petit et puis euh voilà il faut respecter un certain nombre de choses il y a des paramètres il y a des trucs euh qu' il faut savoir mais un jour je je donnais des cours à une dame qui chantait dans un choeur et puis elle m' a demandé si elle pouvait euh m' amener son un de ses garçons c' est une femme qui a trois garçons elle m' a demandé si elle pouvait m' amener un de ses garçons parce que vraiment elle trouvait qu' il chantait bien et tout puis je me disais ouais d' accord OK encore une et puis euh je suis comme c' était mon élève je lui ai dit ben d' accord euh ben amène -moi euh ton ton ton ton fils et puis ben je vais l' écouter et puis c' est vrai que je suis restée quand même euh assez euh assez baba devant de ce petit gars à l' époque il avait je pense qu' il devait avoir à peine onze ans quelque chose comme ça et puis euh j' ai ce petit garçon qui ouvre la bouche puis qui chante comme un ange quoi je suis restée juste tétanisée alors effectivement il m' a chanté en plus un des airs qui est dans les dans les choristes qu' il avait appris comme ça il avait vraiment vraiment une voix magnifique il chantait vraiment euh comme on entend des fois ces ces ces choeurs de garçons euh il y a beaucoup ça de chez chez les anglais c' est une tradition un peu les choeurs d' enfants de garçons notamment il avait vraiment une de ces voix comme ça totalement pure totalement euh c' est des voix qui sont pas encore sexuées alors c' est il y a quelque chose de ouais ben vraiment de l' ordre de l' angélique un petit peu comme ça et c' est vrai que ça ça m' a ça m' a vraiment impressionnée et euh ce garçon-là je lui ai donné des cours j' ai c' est le premier enfant que j' ai pris comme élève c' est un garçon aussi qui était très euh très à l' écoute des choses c' est ça parce qu' il faut quand même une certaine maturité comme je disais ça c' est un c' est un instrument organique donc le corps ben c' est les aussi une partie de l' instrument si on n' est pas l' aise avec son corps si on s' intéresse pas où où est-ce que ça respire où est-ce que les choses se passent ben on peut pas faire grand chose chanter c' est pas juste ouvrir la bouche et euh ce petit ben il avait euh il avait beaucoup d' intérêt pour ça il voulait savoir comment ça se passait quand on respirait qu' est-ce qu' on faisait et tout donc il était très euh ça ça été vraiment un un vraiment un grand plaisir de de l' accompagner là-dedans et je l' ai accompagné jusqu' à sa mue qui est un passage un assez délicat pour les garçons qu' il a très bien vécu qu' il a il a demandé à ses parents de pouvoir continuer à venir aux cours euh même pendant qu' il pouvait pas chanter parce que moi j' ai j' ai proposé quand même qu' il a qu' il arrête les cours pendant quelques mois on sait jamais combien de temps ça peut durer hein c' est vraiment ça peut se passer très vite comme ça peut traîner sur deux voire trois ans il y a pas un travail qui peut se faire justement alors justement c' est c' est très très perturbant parce que l' enfant qui a un ambitus à peu près euh comme celui d' une femme hein donc qui peut chanter très aigu très beau tout à coup il commençait à avoir les aigus qui baissaient il arrivait plus à les atteindre et puis finalement son euh son ambitus s' est vraiment rétréci à quelques notes quoi c' était un intervalle tout petit où on peut pas faire grand chose alors ce qu' on a continué à faire c' est qu' on a continué à faire tous les exercices qui concernaient la respiration qui concernaient la posture ça on a continué à à garder à entretenir puis toujours on vérifiait un petit peu est-ce que les sons sortaient encore ou est-ce qu' ils sortaient pas euh combien ça pouvait et puis autrement je lui faisais faire du solfège on regardait les partitions on analysait un peu comme ça il a bien vécu alors apparemment il a bien vécu parce que on a pu continuer ça et et à quelque part c' est suites de syllabes c' est lui même qui a trouvé cette solution parce que c' est lui qui a demandé moi j' étais pour le laisser pour que il fasse un peu autre chose et en fait ben je pense qu' on a d' ailleurs on a toujours gardé un certain lien maintenant il a puis il a arrêté parce qu' il fallait vraiment qu' il se consacre euh à son gymnase mais euh il a arrêté en en étant devenu basse quoi le petit garçon qui chantait en soprano il est reparti de chez moi euh avec une voix comme ça et puis vraiment euh et il était très content parce que c' est vrai que ça été vraiment un accompagnement parce que au début il me disait ouais moi au début j' aimais écouter que les voix de femmes mais maintenant j' aime bien les voix d' hommes et tout puis il a commencé à s' intéresser lui-même à ça donc euh oui ça c' est vraiment vraiment un élève qui m' a beaucoup marquée puis qui m' a qui m' a ouais où je suis où je suis très contente vraiment du chemin qu' on a pu faire euh suites de syllabes faire ensemble