unine11b14m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine11b14m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
loisirs de sa femme : étiquettes, tricot
Date d'enregistrement:
31/10/2011
Durée d'enregistrement:
00:10:00
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine11-jsa, unine11-jsb
Âge:
61+, inconnu
Sexe:
M, F
Profession:
menuisier (retraité), inconnu
Niveau d'études:
inconnu, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Courroux, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine11b14m.html
Texte:
il il faut toujours être derrière à la surveiller au moins qu' elle se perde pas parce que à tout moment elle taille euh pour faire des photos elle est formidable chaque fois que on va une place eh ben euh elle fait oh qu' est-ce que je veux dire en tout cas cent cinquante deux cents photos et mais peut-être même plus alors et puis quand dès que ça arrive et elle expédie ses films et puis tout de suite quand c' est là et bien elle les classe hein tout est classé alors hein on a aussi je veux dire on aussi de la chance euh d' avoir une maison donc vous rangez en même temps oui oui et puis aussi ces étiquettes de elle vous a dit aussi ces étiquettes de bouteilles de vin là alors euh ce bien sûr un temps j' allais beaucoup euh chercher aussi parce que on pouvait ouvrir les bennes ouais alors je pouvais choisir un petit peu je voyais ce qui est les belles étiquettes puis ce qu' elle avait pas tandis que maintenant on peut plus et puis alors euh bien sûr elle me dit toi tu vas la déchetterie puis quand il y en a qui viennent euh vider des bouteilles eh ben tu leur demandes s' ils ont du spécial alors je vais une fois ou l' autre mais je vais beaucoup moins parce que j' y dis faut aussi un peu te calmer maintenant parce est aussi du travail de les décoller hein mais oui c' est du travail et puis des fois e- amorce elle fait les des après-midis entières après elle a mal au dos alors j' y dis il te faut aussi arrêter parce qu' elle doit faire comment pour les décoller et bien temps ça se décollait dans l' eau chaude mh tandis que maintenant euh c' est c' est autocollant hein dans l' eau chaude alors euh a- amorce avec l' eau chaude ça va plus alors elle doit tous les faire avec un foehn industriel les chauffer puis ça se décolle d' accord alors c' est un c' est c' est un travail formidable mais mais elle est toujours euh elle est toujours mordue là-dedans ma foi il faut la laisser faire ah oui ben oui c' est une blle passion hein oh c' est une belle passion en plus encore ses chaussettes pour le pour la vente des missions pour le groupe missionnaire oh mais voilà et bien elle fait aussi des chaussettes des chaussettes elle tricote tricote suites de syllabes elle vous en fait aussi alors oh ben oui je manque pas hein je manque pas oh oui nan mais j' ai dit elle devrait un peu se calmer parce que avec ce qu' elle a eu mais elle peut pas rester tranquille hein oh elle peut bien aussi hein oui oui bien sûr c' est vrai quoi moi c' est pareil hein je peux pas dire euh je reste une après-midi à la télé sur un fauteuil ou n' importe il faut que j' aille re- amorce bricoler en bas il y a toujours quelque chose à retourner des fois on se demande quoi mais surtout quand on a été très manuel ouais oui c' est ça oui oui oui oui mais oui ah oui on aime bricoler oui maintenant j' ai un beau-frère là que enfin qui est qui était beau-frère elle m' a dit que tous les deux vous aimiez qui a qui donc qui s' est séparé le père de notre neveu qui construit ici et je lui avais monté une euh une maisonnette parce qu' il a une piscine et puis alors il avait tous ces appareils euh de de commandes pour la piscine euh suites de syllabes puis maintenant il m' a dit euh il y a le toit qui coule un petit peu faut aller faire quelque chose alors je suis en train de de préparer parce que maintenant j' avais beaucoup de boulot jardin j' y ai dit écoute moi je finis mon travail ici pendant qu' il fait beau puis après je veux venir faire ce toit alors maintenant je suis en train de réfléchir d' un petit peu préparer ce qu' il me faut suites de syllabes ah ouais non toujours occupé alors hein toujours occupé ouais et puis aussi on est trop conservateur dans le temps on était trop conservateur quand on avait une maison on voulait euh on troue on avait ceci ou ça oh ben on veut le mettre de côté on veut on veut l' utiliser puis maintenant je commence de voir ce qu' il faut un petit peu faire de la place aussi ouais oui ouais et puis maintenant c' est beaucoup plus difficile parce qu' avant on allait à la déchetterie il y avait une benne on pouvait tout mettre dans la benne tandis que maintenant tout est trié le fer euh alors euh ça donne beaucoup plus de commerce maintenant ben l' été je ne fais pas ça maintenant je veux recommencer une fois que j' ai fini au jardin suites de syllabes commencer d' un petit peu trier par là ouais quand il fait un peu froid ouais ouais ouais ouais ouais puis elle a aussi du mal on a des cartons oh mais puis je il me faut encore celui-là pour ranger des chaussettes et puis et puis moi je lui dis on a en a assez la même chose on avait des pommes on savait pas quoi en faire et puis on a j' en ai donné donc aux voisins j' ai été faire du jus de pommes et puis maintenant j' en ai gardé et puis comme elles sont pas traitées elle se gardent pas mais oui elles sont pas traitées alors une sorte elle commence d' avoir des des petites taches et puis quand on les pèle et bien il y a carrément comme euh une petite verrue dedans un truc ouais ouais il y a beaucoup de déchets ben ma foi on fait avec et puis chaque semaine eh ben il faut les trier puis elles veulent pas se garder parce que le pressoir il est où ici à ouais ouais ben c' est pareil cette année les autres années je faisais du jus j' allais aujourd' hui euh de demander un un rendez-vous deux jours après je pouvais aller cette année j' ai dû aller quinze jours plus tard parce que il y il y a beaucoup de monde à il il y avait beaucoup de monde beaucoup de monde alors moi j' y ai dit mais ça m' embête parce que il faudrait cueillir les pommes et puis deux trois jours après les cueillir j' y ai dit euh ça ça m' embête je les déjà cueillies ben ma foi il y a pas de place il te faut attendre alors en plus je les mis au garage ces pommes parce qu' elle étaient cueillies alors que j' aurais dû les laisser dehors oui parce qu' après au garage elle mûrissent trop ah oui et puis elles perdent euh elle perdent du jus à cause de l' intérieur mh ouais ouais ça aurait été beaucoup mieux dehors les nuits fraîches tout ma foi c' est des expériences on verra on verra pour l' année prochaine si on est encore là mais parce que vous les ramassiez sur l' arbre ou par terre ah nan ah oui oui moi je cueille alors oui parce que quand j' étais jeune justement là chez les paysans ils avaient des cerisiers eh bien euh pendant trois semaines je cueillais des cerises des cerises sans arrêt alors j' ai jamais supporté donc euh ils avaient aussi des pommiers de de ramasser des pommes euh par terre il fallait les cueillir bon il y avait des pommes par terre mais donc euh la pomme qui veut se garder je je la je la cueille hein faut la cueillir oui ça c' est des des vieilles euh habitudes hein oui oui voilà et puis vous avez aussi d' autres arbres fruitiers et puis non non non j' avais un poirier mais paraît-il que donc un poirier seul il peut pas vivre faudrait il faudrait en avoir deux ouais c' est ce qu' on m' a dit j' avais demandé à j' avais un beau poirier qui était qui avait bien grandi deux trois années il y a eu quelques belles po- amorce euh quelques belles poires et puis après il a commencé de périr alors euh je connaissais donc euh quelqu' un à à puis je lui avais demandé pourquoi il m' a dit un poirier ne doit jamais être seul je savais pas mais voyez alors j' ai plus mis de poiriers j' ai puis j' ai trois pommiers c' est bien assez ça donne déjà pas mal de travail oui il y en a bien de trop même oui cette année c' était une grande année aussi et puis ah oui c' était mais puis chaque année je me dis toujours euh il y en aura moins il y en aura moins et puis il y en a toujours autant puis ma femme me dit toujours quand je les taille tu tailles trop parce que j' ai aussi taillé moi c' était un un monsieur qui était à l' école euh de commerce à qui était jardinier à l' école de commerce puis moi comme je travaillais à la quincaillerie là je le connaissais bien puis je lui avais parlé de ces arbres comment est-ce qu' il faut les tailler puis il m' a dit je veux venir te montrer puis alors il les a taillés quelques années puis après il est parti en Suisse allemande hein il avait la retraite il était retraité puis j' ai continué de les tailler alors elle me dit toujours tu coupes trop tu coupes trop j' y ai dit ben ça fait rien si je coupe trop il y aura un peu moins de fruits il y en a toujours trop puis il en revient toujours beaucoup mais oui non non ma foi c' est c' est des c' est des choses ma foi on aime faire hein et puis aussi les alentours moi j' aime bien que ce soit toujours propre comme maintenant j' ai encore voulu faire le gazon une fois que ce soit propre pour l' hiver puis le jardin j' ai jamais voulu acheter une machine pour euh pour remuer la terre je chaque année je le bêche oui ben oui ah oui ouais la la terre est bien retournée ça c' est aussi une idée que j' ai moi puis ça m' occupe ça m' occupe surtout cette année c' est formidable parce qu' on a eu un temps formidable hein on n' est pas c' est pas mouillé on ne se salit pas c' est ouais ouais mais quand même je parle maintenant d' un peu le rétrécir par pour deux c' est c- amorce c' est trop grand mais on a j' ai l' habitude de faire ce jardin et puis après quand il y a ben on donne ici on donne là parce que maintenant toutes ces voisins-là c' est des dames qui sont seules qui ont supprimé leur jardin alors euh je je leur donne une tête de salade ou comme ça mais cette année ça n' a pas été le sommet parce que avec la le temps qu' il a fait au printemps trop sec j' ai pas eu de belles salades j' y disais ma foi je peux pas vous donner de la salade elle est pas belle ouais donc vous avez aussi des légumes l' été plutôt et bien des légumes plus trop avant je je mettais des choux on faisait de la choucroute alors comme elle a eu des problèmes de santé elle a plus pu manger de choucroute alors j' ai supprimé elle peut plus manger de poireaux plus de plus d' oignons c' est tout des choses que je mets plus alors le jardin il est presque trop grand ouais mais ma foi elle me dit aussi mais tant que tu peux faire ça t' occupe c' est v- amorce oui c' est vrai moi je j' aime bien mais je je vois quand même cet automne nom de bleu et elle aime aussi les fleurs elle aime les dahlias on a passé trente pieds de dahlias mais tant que ça alors aussi longtemps que ça gèle pas elle ne veut pas qu' on les enlève parce qu' ils sont c' est toujours l' automne qu' ils sont encore le plus beau presque et puis on les laisse puis après ils gèlent euh tout bien cuit et puis je me fais du souci je me dis qu' il faut vite nettoyer pendant que c' est sec parce qu' il suffit qu' il vienne plus froid puis total ben j' étais bien tranquillement et puis on peut encore toujours continer maintenant si on veut oui ouais cette année ça été formidable hein l' automne oh l' automne en tout cas ouais mais au printemps trop sec oui l' automne mh ouais parce que c' est aussi comme ça quand on a comme ça des fleurs on peut pas arroser parce si vous commencez de prendre de l' eau là ben hein pour arroser ben vous n' en finissez plus hein oui oui ma foi on f- amorce on fait comme ça quoi on on fuit mais oui