unine11b17m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine11b17m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
inconnu
Date d'enregistrement:
22/11/2011
Durée d'enregistrement:
00:10:38
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine11-aga, unine11-agb
Âge:
61+, inconnu
Sexe:
M, F
Profession:
inconnu (retraité), inconnu
Niveau d'études:
inconnu, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Lausanne, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine11b17m.html
Texte:
et puis sinon tu fais aussi des promenades près de chez toi oui tu vas où ben à quand je suis à la maison je vais facilement dans les vignes en-dessus du lac sur des chemins où il y a pas de circulation c' est des chemins bétonnés pour les vignerons mais alors là on est tranquille puis il y a toujours une vue exceptionnelle tous les jours on voit quelque chose de de différent suites de syllabes c' est c' est l' endroit où je vais le plus sou- amorce le plus souvent je vais ailleurs aussi des fois je descends à Vevey au bord du lac je fais les quais mais je préfère les promenandes dans les dans le vignoble en plus il y a des fois il y a les vendanges en octobre septembre cette année ah alors quand c' est les vendanges euh tu t' arrêtes manger le raisin voilà on peut manger du raisin quoiqu' ils nous en donnent pas si facilement que ça hein c' est vrai ouais hein les années où il y en a beaucoup ça va autrement des fois tu prends une grappe ils ont l' air de dire que c' est déjà trop ah mince mais comme cette année où il y en avait beaucoup mh partout tu pouvais manger du raisin puis boire du mou ouais le mou ça va juste pour le goûter on préfère boire un verre de de l' année d' avant d' accord je comprends tu vas souvent chez des vignerons alors oui on va la cave il y a beau- amorce il y en a beaucoup à il y en a ouais huit ou neuf ah ouais ouais mais on va peut on va pas chez tout le monde parce qu' il y a des caves où on est mieux reçu qu' à d' autres ah d' accord donc euh on en reste à deux ou trois euh ça fait déjà beaucoup hein ouais si tu bois partout un petit verre de vin ouais non c' est mais c' est moins sympathique que il y a vingt ou trente ans en arrière parce que maintenant euh avec les nouveaux pressoirs quand ils font la dernière pressée ils vont manger le soir puis quand ils ont fini de souper tout est fini tandis qu' avant ils pressaient jusqu' à des heures incroyables et il y avait du monde dans les caves partout maintenant tu vas huit heures chez un vigneron aussi rapidement que ça suites de syllabes incompréhensibles mais oui oui oui ouais ouais ouais ouais ça dure combien de temps la journée non ils font ils font deux pressées par jour même plus avant il fallait une journée entière pour une pressée maintenant je sais pas c' est une heure et demie deux heures mais une pressée c' est c' est la récolte du jour non c' est la récolte de il y a des camions qui charrient euh à mesure ça dépend la grosseur du pressoir aussi hein ouais d' accord et puis euh tu as déjà fait les vendanges toi oui euh deux trois trois fois je crois il y a longtemps ah oui j' ai j' allais porter la brante c' est pour ça que c' est vieux des brantes il y a ah il y a cinquante ans passé qu' il y a plus de brante c' est quoi les brantes la brante en bois avec deux corgeons que tu mets sur l' épaule ah donc tu portais euh c' est comme ça haut des kilos de ça fait une cinquantaine de kilos ah ouais alors la première année que j' ai été faire les vendanges c' était aux sur la route de et on vendan- amorce enfin on ils vendangeaient les vignes qui sont juste en-dessus de l' équi- amorce de l' église de ah c' est beau on prenait ah comme coin c' était merveilleux mais on nous remplissait la brante elle était déjà il y avait un un moulin on pouvait déjà ils écrasaient déjà un peu le raisin et on allait porter ça à la cave aux une demi-heure avec la brante sur le dos alors là c' était vraiment pénible hein puis c' est raide ah oui ça mais il y avait des endroits où il y a un mur on posait la brante un moment parce qu' alors euh et puis après j' ai été chez alors un autre vigneron moi j' allais surtout pour le le plaisir hein j' ai jamais pris des vacances j' allais un jour deux jours ça dépend c' était la première année qu' il y avait les caissettes alors là c' était beaucoup moins pénible parce que on avait une hotte enfin comme un espèce de ils posaient deux ou trois caissettes dessus le raisin était entier il y avait plus de liquide il y avait plus rien et puis c' était facile à porter ah ouais c' était plus léger oui beaucoup plus léger oh la la maintenant on porte plus ben maintenant ils ils remplissent leur cajot donc enfin euh enfin leur caisse c' est toujours les caisses mais ils vont plus laisser il y a il y a des les dames qui vendangent puis il y a des jeunes qui portent la caisse mais le le ch- amorce le camion est tout prêt tu vois ils vont pl- amorce font plus des kilomètres avec puis ils versent dans un dans un gros une tine dans un gros en plastique puis le camion les monte euh à la au pressoir ah ils versent leurs caissettes dans le camion ouais quand c' est plein ben ils ont sur ces camions des vignerons ils mettent euh deux de ces bacs en plastique d' accord puis comme chez un vigneron ben c' était c' est très pratique ils arrivent avec le camion ils prennent le la cuve en plastique elle est sur un sur des bois avec un élévateur ah ouais ils ont ils font deux ou trois mètres et puis ils ils parce que c' est ces cuves elles sont ah mais on peut pas elles sont cintrées alors en les poussant simplement à la main à deux ils la versent dans un cylindre c' est comme un entonnoir voilà ah ouais elle se verse toute seule puis là il y a le broyeur ouais puis depuis là ben ça passe euh sous la terrasse puis ça va dans le pressoir directement eh ben ah ils sont très bien euh organisés maintenant hein c' est beaucoup moins pénible euh qu' avant hein ouais c' est clair ah ouais alors hein mais maintenant dans les villes moi je vois il y a des rails des des rails non c' est c' est il y a pas des expèces de rails des ah mais il y a c' est sur fait fil de fer maintenant donc ils posent ça et puis ça monte ah mais tu as les rails ça c' est les oui les les comment ce qu' ils les crémaillères qu' ils avaient ils ont des chariots qui vont depuis la vigne sur la route que ce soit en haut ou en bas comme au Dézaley par exemple il y en a deux ou trois qui arrivent sur la route du Dézaley mais ils vont jusqu' à la route de la corniche en haut en plus le Dézaley ouais alors là c' est c' est très en pente hein ouais et euh ça veut dire que quand ils sont dans les rangées de vignes ils ils ils portent leur caissettes jusqu' à la suites de syllabes enfin jusqu' au oui jusqu' au fu- amorce au funi ah c' est un petit funi ouais ouais c' est des petits funis hein ah ouais d' accord mais alors c' est très pratique parce qu' avec ça ils charrient tout l' engrais enfin euh pour quand il y a des travaux à faire ils peuvent tout charrier avec ça il y a pas partout hein ah non il y a qu' à des endroits puis maintenant il y en a presque moins qu' avant parce qu' ils ont construit quand même beaucoup plus de routes entre les euh entre les vi- amorce dans la vigne avant il y avait qu' une route euh au milieu puis maintenant il y en a trois je pense disons pour un un même endroit d' accord donc il y a plus besoin de d' un monorail voilà le nom ah il y a plus besoin de ça parce qu' ils sont plus beaucoup à porter mh mh ouais puis il faut beaucoup de suites de syllabes incompréhensibles c' est-à-dire que maintenant euh ils en prennent beaucoup plus qu' avant parce que justement avec la avec le pressoir moderne avant ça servait à rien d' avoir trente personnes parce qu' une fois que le pressoir était fini pour la journée euh c' était des gros pressoirs donc c' était en général ouais la récolte de la journée qui passait le soir mais ça se pressait jusqu' au lendemain à midi ah ouais ils pouvaient faire qu' une pressée par jour tandis que maintenant avec ce ce nouveau système ils sont des fois vingt-cinq trente à la vigne parce que le pressoir suit puis à la place de faire trois semaines de vendanges eh ben ils font dix jours euh à peine