unine11c16m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine11c16m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
inconnu
Date d'enregistrement:
10/08/2011
Durée d'enregistrement:
00:10:30
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine11-cma, unine11-cmb
Âge:
21-60, inconnu
Sexe:
M, F
Profession:
employé de commerce, inconnu
Niveau d'études:
lycée, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Martigny, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine11c16m.html
Texte:
par contre les écoles elles sont assez preneur parce que justement dans ces petites agglomérations ces petits vi- amorce ces ces ces villages dirais intermédiaires entre le petit village et puis la commune un peu plus importante souvent une dizaine d' élèves en plus ça permet de maintenir des classes et ça permet justement de de de maintenir le ben les enseignants qui sont en place et cetera alors ça c' est les aspects qui sont assez intéressants après pour les aspects de cohésion ben c' est à nous aussi à faire le travail c' est-à-dire nous on fait pas que d' amener les enfants à l' école ou que de les inscrire à l' école on installe un suivi quand même de proximité pour dire voilà euh nous on est conscients des carences éducatives des enfants euh ça c' est quelque chose qui est indépendant de notre volonté par contre on fait un accompagnement scolaire on encourage les démarches euh de soutien scolaire de manière à ce que l' école elle se sente suivie après d' un autre côté euh ça reste aussi la responsabilité du DECS donc du département de de de l' éducation de se dire il y a des nouveaux enfants on doit les scolariser et on doit faire en sorte que euh la scolarisation se passe bien ça c' est leur responsabilité mais nous on part du principe que si on intervient petit peu dans le processus d' inscription scolaire on édulcore un petit peu les tensions qui pourraient qui pourraient éventuellement ressurgir en disant ils nous donnent les enfants après ils s' en occupent pas nous on doit mettre des appuis des trucs euh complètement fous sur pied euh et euh et paradoxalement on n' est même pas suivi donc nous l' idée c' est ça c' est aussi d' accompagner les enfants dans dans ces démarches-là et puis de et puis aussi les parents parce que les parents ayant eux-mêmes un niveau d' éducation qui est assez limité ils vont quasi éniv- amorce inévitablement reproduire les mêmes schémas c' est-à-dire qu' ils vont euh alors je veux pas généraliser mais ils vont souvent euh ben porter relativement peu d' importance à la chose euh scolaire ou en tous cas pour les ceux qui sont déjà en âge de travailler ils vont dire mais eux autant qu' ils travaillent qu' ils gagnent de l' argent plutôt qu' ils sont dan- amorce qu' ils soient dans un processus de d' acquisition de base alors qu' ils savent pas lire hein donc ça c' est toutes les les les difficultés vous mettez en place aussi des cours intensifs de français pour ces jeunes ou bien pour les familles alors les cours intensi- amorce alors ce qui se passe maintenant c' est que les les cours intensifs de français ils sont d- amorce alors pour les familles euh alors il y a il y a deux niveaux donc pour les enfants les cours intensifs de français ils sont donnés dans le cadre de l' école c' est-à-dire je prends l' exemple là on a deux jeunes qui ont quatorze et qu- amorce quinze ans donc vraiment fin de scolarité avec aucun aucune connaissance donc là effectivement euh ils ont intégré des classes mais sans vraiment euh sans sans avoir un titulaire attitré et puis ils suivrent quasi essentiellement des cours de français et puis là on renforce aussi leurs compétences avec des cours d' appui euh et cetera et cetera donc ça c' est vraiment pour que il y ait au moins assez rapidement des bases on peut imaginer aussi qu' à quatorze quinze ans des jeunes qui crochent ils peuvent euh ils peuvent acquérir ces choses-là donc ça c' est ce qui est encouragé euh au niveau des enfants euh au-delà de ça j' ai eu euh justement euh la semaine dernière un téléphone avec le directeur des écoles de qui lui disait mais est-ce que vous vous ne pourriez pas dans le cadre de l' asile justement fournir cette prestation je dirais pré-scolaire où les jeunes acquièrent au moins minimum dans la communication dans la présentation je m' appelle j' habite je viens de je parle et cetera et ça de nouveau pour en revenir à ce que je te disais avant euh ça ça me semble moi plutôt être une prérogative du département de l' éducation je veux dire par contre euh et pour aussi revenir ce qu- amorce à ce que je te disais avant dans une démarche de de collaboration euh nous on pourrait par exemple fournir des locaux pour que justement ce travail pré-scolaire ou un petit peu préparatoire puisse être fourni à à certains de ces jeunes qui sont quand même très décalés par rapport à une réalité euh d' éducation euh je dirais suisse ou même valaisanne et puis eux ils pourraient fournir ben via le DECS un enseignant donc là ce serait un équilibre aussi où justement les jeunes ben arriveraient quand même euh dans les petites classes avec peut-être un minimum de connaissances qui les perme- amorce qui leur permettrait de recoller beaucoup plus rapidement au peloton et puis de et puis de pas se retrouver euh tout-de-suite en situation d' échec parce que le souci c' est ça c' est qu' on a affaire à des gens qui sont déjà en situation d' échec qui sont dans une démarche de migration qui est aussi un deuil c' est aussi une perte d' acquis c' est une perte euh de beaucoup de choses et les remettre immédiatement dans une situation d' échec ici ben ça enfin sans rentrer dans des schémas classiques mais c- amorce tu encourages quand même un petit peu des des déviances la personne vite elle va se décourager puis après elle va plus être insérable scolairement puis après elle peut facilement tomber dans d' autres euh dans d' autres problèmes euh on parle de consommation parle de petite délinquance euh d' autant plus qu' il y a un terrain comme ça qui s' y prête bien et et c' est pour ça que nous on fait ce travail justement d' accompagnement enfin on essaie euh après avec les avec les ressources qu' on a disposition qui sont quand même relativement limitées de justement bien accompagner sous ces aspects scolaires bien accompagner sur le site donc dans le dans le quotidien on a mis sur place aussi des veilles de nuit pour éviter qu' il y ait des tensions je dirais majeures qu' elles puissent être euh interpersonnelles ou inter-communautaires euh en pensant que que c' est en travaillant comme ça en amont par la présence de de veilleurs qui sont des personnes issues du domaine de l' asile donc c' est pas des Securitas ou des gens avec des uniformes mais c' est des personnes qui ont la lattitude intervenir auprès des personnes euh ben impliquées dans des dans des conflits ou alors de de d' appeler la police euh si si ça le si ça se si ça s' impose donc ça c' est différent euh différentes manières aussi de travailler en amont pour protéger les familles et puis euh c' est aussi euh pour être clair un outil pour euh ben de cohésion dans le sens où les personnes de disent bon dans le centre en question il y a sur pied un système de contrôle il y a une population qui est encadrée il y a des enfants s- amorce tu vois c' est tous ces éléments-là qui se qui font que on espère à terme pouvoir justement avoir une euh une intégration euh je dirais une implantation du site le plus en plus de de harmonieuse dans un premier temps puis après on va développer aussi euh des choses ben peut-être beaucoup plus économiques à savoir ben travailler euh pour le pour l' approvisionnement du site avec des avec des commerçants locaux donc dès qu' il y a une connotation dès qu' il y a une notation je dirais financière euh là tout de suite euh les gens sont quand même beaucoup plus enclins à à t' accueillir et puis euh à te recevoir de maniè- amorce de a- amorce avec beaucoup plus de qualité donc ça aussi en disant bon ben nous on est sur la commune de on travaille et on on se sert aussi à en termes de en termes alimentaires en termes de différentes choses parce que euh soixante personnes sur un site plus peut-être vingt ou trente personnes qui viennent de l' extérieur c' est une centaine de personnes par jour qu' il faut nourrir qu' il faut loger euh donc tu imagines bien que ça représente une quantité assez importante euh de consommables d' alimentation euh et cetera et cetera donc ça c' est aussi une manière d' entrer en finesse en tout cas euh dans le dans la commune de pour favoriser justement l' acceptation euh de ce concept et de cette implantation et puis après progressivement ce qui nous intéresse est de se dire bon euh on a parlé de d' insertion professionnelle on on est on a mis justement on est en train de mettre sur pied des programmes d' insertion donc comme je t' ai dit le site il est immense et puis ça il a une il a une orientation très agricole puisque puisque c' est essen- amorce essentiellement des champs qui sont autour et nous on on dispose aussi en plus des cinq mille mètres carrés là je viens de faire une demande à l' école d' agriculture pour qu' ils nous cèdent une parcelle aussi de cinq mille mètres carrés pour faire de la culture un petit peu plus intensive en tout cas plus importante en disant on a cinq mille mètres carrés on va planter euh peut-être six ou sept différents fruits et légumes enfin plutôt f- amorce plutôt légumes pour que d' une part les personnes elles acquièrent des gestes différents fonction de de la production qui qui change mais aussi d' autre part que nous on puisse produire un petit peu pour notre propre usage et c' est toujours très intéressant de de manger ce qu' on produit et puis les personnes qui qui justement contribuent à à approvisionner par exemple les différents centres ça pourrait être le centre de dans un premier temps fonction de la quantité produite et puis si on augmente nos nos nos productions alors ça peut être dans tout l' ensemble du Valais et là on se rend compte que les personnes euh qui jouent un rôle euh je dirais dans le ouais dans le fonctionnement dans du site et cetera il y a une appropriation qui est différent puis il y a une fierté il y a une estime de soi qui tout à fait il y a une valorisation puis une estime de soi qui qui est meilleure donc là aussi euh donc on d' abord on va beaucoup travailler sur ces aspects euh justement liés alors il y a l' entretien du site d' une part qui est tout un immense site horticole et agricole qui nécessite beaucoup de travail et puis progressivement euh ce développement de culture fonc on va faire aussi des semis pour des fleurs on va faire aussi euh d- amorce comme ça ils se familiarisent vraiment à différents types d' activité puis le le but à terme c' est de se dire ben pour les personnes qui vont rester sur le sur le territoire helvétique puisqu' ils ont elles ont acquis des compétences dans le domaine agricole horticole je m- amorce ça pour moi c' est un peu un tout alors on va essayer de développer des des collaborations avec les avec les agriculteurs et les exploitants agricoles de la région en disant ben voilà nous on a formé des personnes maintenant à vous aussi de jouer le jeu alors ce qui est aussi intéressant ben pour les personnes c' est de se dire on a du personnel euh régional à des coûts relativement bas parce que les normes en matière de salaire sont relativement basses pour des profils comme les nôtres alors c' est aussi un peu à double tranchant mais au moins les personnes elles ont l' occasion de se confronter à une vraie réalité je dirais professionnelle et pas toujours dans un endroit protégé parce que soyons clairs un site de formation et de et d' occupation comme le site c' est avec des encadrants un peu socio-professionnels avec donc c' est quand même des lieux protégés même si on a une exigence assez élevée en termes de en termes d' horaire en termes de production partant du principe en- amorce enfin en tout cas pour les personnes qui le peuvent mais partant du principe que si un jour elles veulent gagner le premier marché on est obligés d' avoir des exigences à ce niveau-là parce qu' on peut pas se permettre d' avoir un requérant qui déboîte à neuf heures et demi chez un patron en disant je suis resté endormi ou qui vient pas l' après-midi parce que il a une fête X Y dans sa famille dans une famille d' amis à Lausanne et cetera alors si je parle de ça c' est parce que c' est des choses qu' on a déjà observées donc on essaie vraiment de travailler sur euh l' acquisition de ces fondamentaux le français le cadre horaire un peu de discipline le respect des collègues le respect de la hiérarchie donc ça c' est très important et puis que donc comme je t' ai dit si après cette période de formation peut aboutir à un emploi dans des entrepreneurs de la région ben c' est une expérience alors quelle que soit la la longueur