unine11c17m

Corpus:
OFROM (O)
Nom de fichier:
unine11c17m
Contact:
Mathieu Avanzi, Marie-José Béguelin, Frederica Diémoz
Résumé:
inconnu
Date d'enregistrement:
10/08/2011
Durée d'enregistrement:
00:10:22
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
environnement peu bruité
Anonymization status (recording):
script Daniel Hirst
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
unine11-gma, unine11-gmb
Âge:
21-60, inconnu
Sexe:
M, F
Profession:
employé de commerce, inconnu
Niveau d'études:
lycée, inconnu
Lieu de naissance:
Suisse, Martigny, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
entretien
Secteur:
privé
Milieu:
amical
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/ofrom/unine11c17m.html
Texte:
ouais ben voilà autrement je bosse puis il y a du boulot il y a de quoi faire on est en train de développer des projets c' est assez le c' est assez la folie quoi on va vraiment dans tous les sens on a beaucoup beaucoup de choses et puis là j' ai des problèmes avec ma commission du personnel parce que le si tu veux c' est une structure assez particulière avec euh si tu veux il y a il y a un comité donc c' est le comité stratégique il y a le directeur c' est moi en l' occurrence mais qui fait partie du comité puis qui amène la stragé- amorce tégie au comité puis elle est euh après elle est euh adoptée par le comité puis c' est le directeur opérationnel que je suis qui adopte la stratégie et puis ben il y a il y a huit projets différents avec des chefs de projets qui sont dans une commission de direction que je préside puis il y a une commission du personnel la commission du personnel c' est celle qui s' assure que tout ce qui est fait à soit fait dans les règles de l' art pour pas que euh les employés ils soient floués donc c' est la partie si on veut bien syndicale de l' entreprise et puis euh alors euh s là-dessus j' ai juste rien à dire je trouve même plutôt que c' est bien euh parce que ben ça assure la paix du travail et puis euh on arrive toujours à trouver du consensus à part que euh on a euh des nouveaux délégués de la commission du personnel qui pensent que c' est eux qui doivent faire alors ils veulent euh bientôt engager des gens ils veulent euh s' occuper du pilotage stratégique de l' entreprise euh ils veulent euh être tenus au courant de toute modification dans euh au niveau des budgets puis c' est pas leur rôle alors on a on est un petit peu dans un bras-de-fer actuellement avec la commission du perso- amorce enfin moi et la commission du personnel parce que moi j' accepte pas qu' ils viennent s' immiscer euh dans le pilotage stratégique dans même dans le pilotage opérationnel de l' entreprise alors c' est un petit peu c' est un petit peu la lutte puis comme euh la elle est en train de changer donc ils vont convoquer une assemblée parce qu' il y a des gens qui vont être élus à la coopé puis ce qu' il faut penser c' est que moi la coopé je la paie donc les gens qui me tapent sur la gueule je leur donne du fric pour le faire les g amorce enfin je les paie pour aller faire des séances à Berne je les paie pour réfléchir à comment m' entuber enfin tout ça je les paie et puis je les paie bien enfin je leur donne soixante francs de l' heure je veux dire c' est pas euh je me fiche pas d- amorce je me fiche pas d' eux non plus donc voilà c' est une une position qui est assez difficile et puis je sens des fois que que il y a un petit peu un manque de un petit peu un manque de reconnaissance par rapport à ce qu' on fait parce que le parce qu' à on a des conditions qui sont extraordinaires en termes en tous cas de conditions sociales euh ça c' est c' est juste euh c' est juste incroyable parce que euh on a on a déjà cinq semaines de vacances par année on travaille huit heures par jour donc euh quand tu vas travailler chez euh ou même à la caisse maladie je pense qu' ils travaillent un petit peu plus que huit heures ça doit être genre huit heures euh quarante ou huit heures vingt ou je sais pas comment ouais voilà c' est ça euh on paie dix on on ils ont dix jours par année de formation donc dix jours par année où tu peux te former et puis les dix jours là la plupart du temps je paie tout donc tu as une formation à trois mille balles je paie une formation à cinq mille balles des fois je paie donc euh ils sont ils sont hyper hyper gâtés puis à côté de ça euh une une liberté d' action qui est incroyable des salaires qui sont euh qui sont tout à fait corrects tout à fait dans la norme je pense que ça ça correspond au salaire que que toi tu vas avoir quand tu sortiras de l' Université je sais pas si tu sais un petit peu combien euh combien tu vas toucher euh une a- amorce une étudiante HES qui finit la HES une éducatrice qui commence elle a six mille francs par mois hein ce premier salaire six mille cent francs fois treize donc voilà donc c' est des conditions qui sont qui sont tout à fait hono- amorce honorables je trouve pour quelqu' un qui a pas d' expérience ou quasiment pas d' expérience je pense que c' est des conditions qui sont plutôt qui sont plutôt intéressantes donc tout ça pour dire que en ce moment c' est la guerre et puis euh et puis c' est pas facile parce que je suis pris en sandwich entre le comité entre mes collaborateurs entre ma commission de direction entre la commission du personnel et puis demain je vais à Berne c' est je vais à la ça s' appelle la RECO c' est la Regional Conferenz c' est où il y a tous les directeurs des de Suisse qui se rencontrent pour discuter du du des problèmes qu' on pourrait potentiellement avoir en commun donc on a un projet en commun sur toute la Suisse et puis on a la convention collective de travail qui est commune à tous les et puis euh qu' est-ce qu' on a encore on a une ou deux bricoles euh qui qui est commune à à tous les puis on se rencontre puis on discute on échange et puis on essaie de faire avancer les choses on alors on est donc on est dix on est euh quatre romands un italien et puis euh quatre romands un italien puis cinq allemands donc on parle tous dans notre langue voilà donc euh alors jusqu' à maintenant c' était un peu la merde en tout cas cette année parce que c' est moi qui prenait les PV parce que c' est une euh c' est c' est euh c' est tournant et puis voilà ben c' était mon tour donc cette année c' était mon tour puis heureusement depuis il y a il y a un mois en arrière ils ont engagé une assistante puis c' est plus m- amorce est elle qui prend les PV donc elle les prend parce que je devais les prendre je les prenais en français bien sûr mais même que je prenais en français même ce qui était dit en allemand alors euh ce qui fait que ces séances tu les suis pas du tout parce que tu es trop occupé à prendre les PV puis après tu es un petit peu décalé donc c' est pas très très très confortable donc voilà euh c' est pour ça que c' est quoi le projet que vous avez en commun pour la Suisse ah le le le projet qu' on a pour la Suisse est le ah c' est euh on fait de la transition une la transition une c' est le c' est euh la mise c' est c' est les jeunes qui sont en fin de scolarité qui ont besoin de trouver une activité professionnelle via un s- amorce un une classe d' apprentissage donc on met en place euh des places d' appren- amorce on recherche des places d' apprentissage pour les jeunes pour qu' ils obtiennent un CFC pour qu' ils soient pas désaffiliés parce qu' aujourd' hui avec un CFC c' est quand même largement mieux que rien puis au jour d' aujourd' hui je pense que tu es pas la rue si tu as un CFC mais si tu en as pas ben tu es très très vite à la rue ça ça va être ce qu' on appelle la transition une la transition deux c' est ce est ce progrès national qu' on a c' est un projet qui est financé par la la Fondation du Crédit Suisse donc c' est un petit peu un mariage sulfureux entre le Crédit Suisse et en ce sens où nous on est quand même euh connotés très à gauche alors que ben je crois que ça se saurait c' est pas le cas du Crédit Suisse et puis on a t- amorce on touche par cantonale on touche deux cent mille francs par année pendant trois ans donc ça fait six millions en tout pour nous occuper de la transition deux alors la transition deux c' est typique toi tu finis ta tu finis ton ton euh tu fais ta licence tu as fini ta licence tu as pas de boulot tu arrives en Valais tu as pas de solution professionnelle tu as pas d' expérience professionnelle puis tu sais pas où aller tu viens chez nous gratuitement on te coache on te coache en entretien personnalisé on te coache euh pour des techniques de recherche d' emploi euh curriculum vitae lettre on te coache euh on fait même du coaching relooking si il faut des choses comme ça on a des spécialistes qui font ça une spé- amorce une spécialiste qui fait ça très bien et puis on place en entreprise et puis une des nouvelles fonctions qu' on a développée c' est le job coaching c' est que une fois que la personne elle est en entreprise si le besoin se fait ressentir il y a même euh quelqu' un qui continue de la suivre on s' est rendu compte que souvent ça péclottait dans les premiers mois d' une collaboration en entreprise et puis que ce qui est dommage c' est que si il y avait eu quelqu' un pour euh rééquilibrer ou pour euh faire en sorte que on puisse re- amorce pour un petit peu faire de la médiation eh ben les personnes ils seraient pas euh ils auraient pas perdu leur boulot parce qu' on aurait pu arranger les choses donc ça c' est un projet qu' on a qu' on a tous en commun puis à côté de ça on a des projets parce que si on veut bien on est un petit peu dragués comme ça par euh par euh par des gens puis on a une structure qui nous a approchés pour qu' on fasse de la qu' on fasse de la restauration de bateaux alors bon ben ça euh n- amorce personnellement ça intéresse pas tellement parce que le seul point d' eau qu' on ait entre dans la région c' est le lac de Champex bon ben petit peu plus en bas c' est le c' est le Bouveret en même temps euh c' est pas là que trempent les plus gros rafiots mais c' est un projet qui est sympa pour euh pour les gens de Vaud de Fribourg de Zurich euh mais pour les autres pas tellement enfin bref puis voilà donc on est approchés pour euh pour faire des pour développer des trucs puis ça c' est parce qu' on est parce que le donc nous on est des entités complètement indépendantes hein puis ce ce le secrétariat national où je vais demain on partage quelques points d' expérience la convention collective et ces trucs-là euh mais on a cet avantage de pouvoir s' inspirer de ce que font les autres mais de faire ce qu' on veut voilà moi je suis je suis plus dépendant par exemple du canton qui me donne de l' argent que des autres voilà par contre je donne dix mille francs par année au Secrétariat national pour qu' il réfléchisse puis qu' il me trouve des projets à faire voilà puis en contre-partie j' accepte d' aller euh ben je vais je sais pas euh six fois par année à Berne et puis euh deux fois par année je fais encore euh un on fait un une retraite de deux jours euh ben là j' ai été à Schaffhouse au mois de mai je vais aller à Lausanne au mois de au mois de septembre et puis c' est c' est à ce moment-là où on travaille aussi sur des sur plus de l' ordre de la stratégie qu' est-ce qu' on veut que devienne en deux mille quinze quelle est la vision qu' auront les gens de puis ce que nous on veut lui lui ce que comment on veut la faire devenir alors on on travaille on a payé quelqu' un puis on a une boîte de comm qui nous fait une stratégie de communication un bide total ceci dit donc on a mis je sais pas soixante mille balles ça pas du tout marché enfin voilà des trucs comme ça alors euh ouais c' est tout à fait intéressant puis à côté de à côté des projets là moi j' ai encore plein d' autres pr- amorce on a encore des projets différents dans ces projets il y a euh par exemple on fait euh le cours pour d' intégration pour femmes étrangères ben qui s' adresse uniquement à des femmes étrangères c' est un cours où euh qui est gratuit donc c' est des femmes étrangères qui s' inscrivent puis l' idée c' est que on leur donne des outils pour euh s' intégrer mais euh socialement chez nous on a on on exclut le travail c' est-à-dire que à ces nanas on va leur apprendre à prendre rendez-vous chez le médecin utiliser un bottin de téléphone à faire des courses à prendre le train à prendre le bus à lire des horaires parce que ben voilà la nana qui était dans une cahute en Erythrée elle sait pas faire ça des trucs comme ça puis à côté de ça euh c' est tout des femmes qui ont qui ont une myriade de gosses donc ce qu' on fait c' est que pour qu' elles soient tranquilles on a mis sur pied une collaboration avec une crèche et puis cette cohas- amorce collaboration avec la crèche euh ben la crèche elle prend les gosses pendant que les femmes elles sont en cours puis les femmes elles sont hyper-cool puis les gamins qui auraient jamais l' occasion d' aller en crèche parce que justement ben les mères elles sont tout le temps à la maison puis en plus de ça elles ont pas de thunes ben ils socialisent via la crèche